24/08/2012

Il est temps de ne rien faire

C’est la devise de nombreux gouvernements face à une crise. C’est d’ailleurs conforme à l’un des principes de Peter : « Tout problème qui n’est pas résolu aujourd’hui n’aura probablement plus besoin de l’être demain ».

Lire la suite

22/08/2012

Interdicomania

J’ai peu à peu l’impression de vivre au pays des hubus où tout est prétexte de référendum pour interdire tel ou tel comportement.

Lire la suite

08/08/2012

Je ne suis plus fou

Non, je ne suis plus fou, je n’achèterai plus rien chez MEDIA MARKT qui profite de sa situation quasi monopolistique dans le Valais pour escroquer ses clients. Dans son arrogance, cette société considère qu’un client est un pigeon qu’on peut arnaquer à souhait. Or si j’ai tort je suis le 1er à le reconnaître, mais j’ai horreur d’être pris pour un pigeon.
Un exemple ? En voici un parmi d’autres.

Lire la suite

07/08/2012

Je ne suis plus fou

26/07/2012

Une nouvelle chasse aux sorcières

Nous voici revenus aux années 30-40. Les USA réclament les noms des employés de nos banques, l'UE applaudit et notre gouvernement avec sa fermeté habituelle répond « Mais bien sûr, tout de suite, à votre service ». Tous ces employés seront donc fichés, comme les juifs dans les années 30, et dès qu'ils mettront le pied en Amérique, ils pourront être emprisonnés sur simple présomption et envoyés n'importe où, là où l'on sait faire parler les gens.

C'est à la limite de la délation calomnieuse (art.303 CP). Et en tout cas c'est absolument scandaleux. Il ne reste plus qu'à rajouter la religion et l'appartenance politique dans le fichier de ces employés pour permettre une nouvelle rafle du Vel d'hiv comme ce fut le cas sous le gouvernement de Vichy qui, comme le nôtre était béni-oui-oui à toute suggestion de l'oppresseur.

Et quand notre gouvernement demandera-t-il enfin aux USA et à l'UE de mettent de l'ordre dans leurs paradis fiscaux ? Les états du Delaware, Wyoming et Nebraska sont de purs paradis pour les entreprises et les particuliers et nos « paradis cantonaux » sont des enfants de cœur en comparaison. Et l'Angleterre avec ses îles et ses trusts inviolables ! Et pour comble, les pays du Golf et la Chine, profitant de la guerre financière organisée contre la Suisse, ouvrent des paradis hors de portée de toutes les revendications.

Et nous continuons à baisser notre froc à la moindre demande. Mea culpa, nous sommes trop petits pour demander quoi que ce soit.

Vraiment il nous manque un Guillaume Tell !

 

10/04/2012

Le Code Pénal Suisse se mord la queue

C’est un cas réel. Un homme (sous le coup de poursuites judiciaires) et sa femme, tous deux hautement qualifiés, sont sans domicile fixe et sans emploi et n’en cherchent d’ailleurs pas. Ce couple fait des dettes partout, loue des appartements sans les payer et va au restaurant sans payer. Mais il n’y a aucune plainte car la mère de cet homme, bien que vivant d’une maigre retraite, paie toutes ses dettes.
Ne trouvant bientôt plus de logement, ce couple vient alors loger chez cette pauvre femme qui habite dans un tout petit studio avec son chien. Ils vivent ainsi à trois (plus le chien) dans cet espace restreint. Ce couple surveille alors tout le courrier et tous les téléphones de cette mère abusée et complètement terrorisée par son fils qui continue à se prélasser et à faire des dettes que sa mère s’empresse de payer.
En tant que Juge de Commune j’ai convoqué cette femme. La veille son fils me téléphone furieux et menaçant. J’arrive à le calmer. Le lendemain cette femme se présente. Une femme de 68 ans qui selon les gens qui la connaissaient avait vieilli de 10 ans depuis que son fils habitait chez elle. D’abord très inquiète, elle s’ouvre peu à peu et bientôt elle me dit « Enfin je ne suis plus seule ! Mon fils est un menteur et sa femme une vipère. Ils ne cessent de me menacer, de me terroriser et de me surveiller et je ne souhaite qu’une chose c’est qu’ils partent ». Je lui dis qu’elle doit porter plainte. Et elle refuse. Elle a trop peur de lui et c’est son fils. Comme elle ne voulait pas porter plainte j’ai alors envisagé de la mettre temporairement sous tutelle. Elle était d’accord. J’ai donc organisé une réunion avec la Chambre Pupillaire. Mais la veille de cette réunion, son fils me téléphone puis me passe sa mère. Et oh stupeur, elle me dit d’une toute petite voix qu’elle est si bien avec son fils, qu’elle ne veut plus de tutelle. Clairement ces paroles étaient contraintes. Je ne pouvais donc plus rien faire.
Mais je me suis renseigné partout et tout le monde m’a confirmé ses dires. Son médecin avait même convoqué plusieurs fois ce fils qui n’est jamais venu. Il estimait que cette pauvre femme était psychiquement et physiquement au plus bas et que sa santé s’était fortement dégradée en 6 mois. Il envisageait même une maltraitance physique (traces de coups).

Ne pouvant rien faire, ce cas relevait clairement de Non assistance à personne en danger (art.128 Code Pénal) :
Art. 128 Omission de prêter secours
- Celui qui n'aura pas prêté secours à une personne qu'il a blessée ou à une personne en danger de mort imminent, alors que l'on pouvait raisonnablement l'exiger de lui, étant donné les circonstances,
- Celui qui aura empêché un tiers de prêter secours ou l'aura entravé dans l'accomplissement de ce devoir,
sera puni d'une peine privative de liberté de trois ans au plus ou d'une peine pécuniaire.

Or qui m’a empêché de porter secours ? Le Code Pénal lui-même qui ne prévoit de poursuites QUE si une personne majeure lésée porte plainte.
Doit-on donc condamner le Code Pénal ?

00:19 Publié dans Solidarité | Tags : justice | Lien permanent | Commentaires (3)

04/03/2012

Aurions-nous loupé un métro ?

19:17 Publié dans Economie | Tags : armée, banques, espionage | Lien permanent | Commentaires (0)

Aurions-nous loupé un métro ?

19:08 Publié dans Economie | Tags : armée, econimie, espionage | Lien permanent | Commentaires (0)

21/02/2012

Initiative Weber 20% de résidences secondaires

Initiative Weber 20% de résidences secondaires

05/02/2012

L'initiative Weber contre les résidences secondaires

A première vue cette initiative tient du bon sens. Dans les régions touristiques il y a trop de lits froids qui ne rapportent rien aux communes.

 

Lire la suite

25/11/2011

Le Mal Vivre

Nous vivons à une drôle d’époque.
Il faut être efficace et rentable. Et malheur à ceux qui ne le sont pas assez. Dehors ! Et pour tous ceux qui restent, ils doivent justifier leur emploi.

Lire la suite

Le Mal Vivre

13/10/2011

Elections 2011, le grand débat

Cette émission diffusée le 12 octobre sur TSR1 m'a convaincu qu'il vaut mieux ne pas voter.

Lire la suite

09/10/2011

Vive la Grèce

Demain je serai fonctionnaire grec résidant à Kifissia..... la planque !!!

Lire la suite