Lettre ouverte à Monsieur Christophe Girod

Imprimer

L’inauguration du centre d’hébergement collectif de Rigot, présentée au TG du 10 septembre m’a laissé songeur.

Magnifique bâtiment, 370 logements, superbes, spacieux et tout équipés. Je ne peux donc que féliciter la ville de Genève, monsieur Serge Dal Busco qui a d’ailleurs appelé à la solidarité de tous les genevois et monsieur Christophe Girod, directeur de l’Hospice Général, qui s’est félicité de cette réalisation destinée à remplacer les abris vétustes et insalubres où les immigrants étaient parqués. Félicitations donc.

Mais il y a un hic.

L’Hospice Général a vocation d’insérer les plus démunis dans la vie active. En particulier les sans emploi de tout âge, avec ou sans formation ou diplôme. Or le hic se trouve dans l’article 11 de la LIASI qui interdit à tout sans emploi de plus de 25 ans de faire des études et donc d’accéder à un diplôme fédéral. Toute tentative est sanctionnée par l’exclusion de l’Hospice et par une demande de remboursement des aides financières octroyées.

La seule possibilité pour eux est donc de suivre les filières proposées par l’Hospice (Stages ou CFC). Un informaticien expérimenté mais sans diplôme se verra donc orienté vers un CFC en informatique bien en deçà  de ses compétences et ne correspondant pas à la demande du marché de l’emploi qui recherche prioritairement des diplômés de haut niveau.

C’est d’ailleurs d’autant plus incompréhensible que de telles études sont admises dans les autres cantons, qu’au niveau fédéral elles sont subventionnées et qu’elles coûteraient moins cher que le centre de Rigot (construction + entretien).

Monsieur le Directeur Général, je souhaiterais donc recevoir de votre part une explication sur cette absurdité et vous en remercie d’avance.

Michel Lambert

Commentaires

  • Voilà un billet très intéressant. Absolument tout doit être fait pour que des personnes qui ont envie de travailler puissent le faire et toutes les contraintes inutiles qui les en empêchent doivent être éliminées.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel