é19 et quoi ?

Imprimer

Lors de l’émission é19 sur RTS1 du 28 août 5 canditats (UDC, PLR, PDC, et 2 Socialistes), tous parfaitement conscients des problèmes sociaux en Suisse, paupérisation de la classe moyenne, situation des rentiers, augmentations phénoménales des cotisations maladie, augmentation des prix, stagnation des salaires, climat, pollution, et j’en passe, tous ces candidats n’ont su que palabrer sur des sujets connus sans formuler d’idée vraiment nouvelle.

La Suisse est un pays riche et pour qu’elle le reste pour tous il faudrait augmenter ou inventer des taxes ou privilégier les riches. Il faudrait créer des logements subventionnés. Mais rien de nouveau sur les primes maladies, les prix, les salaires et les rentes.

C’est ainsi que malgré toute leur bonne volonté, rien ne bouge. Les initiatives populaires passent et leur application est remise aux calendes grecques.

Et pourquoi ?

En Suisse gare aux têtes et aux idées qui dépassent Tout doit être « propre en ordre ». Comme ce fut le cas des internements administratifs dont l’iniquité ne fut admise qu’en 1981.

Alors on discute, on palabre, on crée des commissions où l’on fume le calumet de la paix sociale, financière et légale … et rien ne bouge. On laisse faire de peur de se faire remettre à sa place par un lobby puissant (assurances, pharmas, multinationale, UE, etc.).

On laisse faire, la finance et les lois même iniques priment sur l’humain. Jusqu’au jour peut-être où l’humain en aura marre et se vêtira de gilets jaunes.

Commentaires

  • Ne partez plus en vacances à l'étranger, tant vous serez considéré comme un riche, ne serait-ce que parce que tout voyageur qui a une fois mis les pieds chez nous est sidéré par le coût de la vie, à moins qu'il soit très riche (et donc cloîtré dans un de nos hôtels de luxe)
    Ce sera même le cas pour les gens qui possèdent, dans leur pays, un appartement ou une maison, tant qu'ils ne peuvent imaginer à quel point sont accablés les ménages dans notre pays.

Les commentaires sont fermés.