Pluie de millards … et qu’en est-il de la misère ?

Imprimer

Notre-Dame a brûlé. C’est épouvantable certes, une perte immense pour ce symbole et pour l’histoire de l’humanité. Tout comme la destruction des monuments antiques en Syrie et en Irak, détruits par les islamistes illuminés de Daesh.

L’ensemble des médias ne s’est d’ailleurs pas trompé et a sauté sur l’aubaine pour nous abreuver de lamentations.
Et comme par enchantement des millions (milliards) ont tout à coup surgis d’un peu partout. La nuit même du drame près de 1 million d’Euros ont été versés par quelques millionnaires pour la reconstruction de ce joyau.
Très bien et on ne peut que s’en féliciter.

Mais qu’en est-il de la misère et de la famine dans le monde ? Au Yemen des milliers de civils se meurent de guerre, de maladie et de malnutrition. Au Soudan on se meurt tout autant du fait de la corruption des élites dirigeantes qui s’accaparent tous les biens.
Certes les médias en parlent s’ils n’ont rien d’autre à dire. Mais en fait tout le monde s’en fout. C’est trop loin pour intéresser les gens. Et les aides humanitaires ont beau crier « Au Loup », elles ne suscitent aucune compassion … ou pire, elles se font éjecter du pays parce que trop dérangeantes.

On s’émeut plus pour des symboles que pour les humains en détresse.
Alors chers milliardaires, vous qui avez su puiser en quelques heures quelques millions dans vos poches pour la restauration de pierres, essayez aussi de puiser quelques sous pour aider les hommes et pour lutter contre la détresse et la misère humaine.

Bien que je sache que (comme d’habitude) ce billet ne restera qu’un jour ou deux sur mon blog, j’espère qu’il sera lu par un (ou deux) milliardaire compatissant.

M. LAMBERT

Commentaires

  • Je comprends votre émoi. Pour mémoire vous pouvez toujours faire un versement à la chaine du bonheur cp 10-15000-6.

  • Aucun rapport!

    Il y a quelques années, des milliardaires sont devenus SDF! Je ne crois pas que Nesté ou autres en Suisse font partie de ces donateurs!

  • "ce billet ne restera qu’un jour ou deux sur mon blog"
    Plus grave, le monde restera ce qu'il a toujours été, un lieu d'un certain bonheur pour certains et un lieu d'affreuses souffrances pour d'autres.
    Pour parler des extrêmes.

Les commentaires sont fermés.