05/08/2016

Dérive totalitaire ?

Les récents événements en Turquie ainsi que la lutte anti terroriste nous font augurer d’une dérive générale vers le totalitarisme.


Si la lutte anti terroriste est hélas devenue un mal nécessaire, il n’y a qu’un pas pour qu’elle devienne une lutte anti opposition et l’alibi légal vers le totalitarisme.

Cette réflexion m’est venue lors du JT du 5 août montrant le président Erdogan face à l’Assemblée turque. Celle-ci applaudissait à tous ses propos. Pas une seule défection. Tous au même diapason. Des centaines de ministres et députés unis dans la pensée unique formulée par le chef alors que celui-ci a engagé une chasse aux sorcières contre ses opposants au nom de la lutte anti terroriste. Le parfait alibi pour tous les despotes en puissance.
Exactement comme lors des grands congrès du parti en Chine ou en URSS du temps de Staline ou même en Russie aujourd’hui. Le président parle et les centaines de notables applaudissent à l’unisson. Tous d’accord. Il ne s’agit pas de se faire remarquer !

Et les USA ne font pas exception. Avec le Patriot Act (établi par G.W. Bush en violation du 1er amendement), l’Etat a le droit de violer toutes les libertés, d’emprisonner sans jugement n’importe qui sur simple présomption, en violation des 4ème, 5ème  et 6ème amendements. Le règne de l’arbitraire dans un pays où pourtant la notion de liberté était celle des citoyens fondateurs. Et l’Etat américain va même jusqu’à vouloir imposer ses propres lois aux autres états, en oubliant que le 14ème amendement (alinéa 1) précise qu’aucun état n’a le droit de le faire envers les USA. La Suisse n’a-t-elle pas du livrer les noms de tous ses employés de banques qui seront emprisonnés sans raison valable s’ils vont aux USA ? Et en passant, la NSA surveille et espionne le monde, ses dirigeants, ses entreprises comme ses citoyens. Ce n’est plus de la lutte anti terroriste, mais tout simplement de l’espionnage politique et industriel.

Et en Europe ? L’arbitraire n’est pas encore de mise. Mais au nom de la lutte anti terroriste de nombreux états se mettent à surveiller leurs propres citoyens. Or pratiquement toutes les démocraties de l’UE sont bâties sur le modèle des anciennes royautés. Un président (le roi) et ses ministres (les princes). Il suffirait alors d’un changement politique ou d’une situation économique catastrophique pour que l’arbitraire devienne réalité et que ces démocraties, usant de l’alibi terroriste, éliminent l’opposition et deviennent totalitaires.
Alors bonjours les dégâts ! La chasse aux sorcières générale, politique, religieuse, financière ou autre. Comme du temps d’Hitler, Staline, Mao, Pol Pot, Castro et bien d’autres dictateurs.

Mais au fait, n’est-ce pas ce que cherche l’islam radical ? Eliminer toute notion de démocratie et de liberté pour susciter à court ou moyen terme un affrontement et un embrasement général qui ravagerait le monde en n’y laissant que des ruines sur lesquelles ils pourraient bâtir leur domination ? Si telle est leur idée, elle est mauvaise car un tel embrasement serait général et ils périraient avec.

Commentaires

Castro ?? Il ne faut le mélanger avec les autres. C'est trop d'ignorance que de le faire.

Écrit par : Machin | 05/08/2016

"Des ruines sur lesquelles ils pourraient bâtir leur domination" Cette idée est mauvaise pour nous pas pour eux. Ils sont prêts à périr au nom d'Allah l'auriez vous oublié. Quand à l'embrasement général dont vous parlez, pour ma part je vois plutôt des preuves de soumission.

Écrit par : norbert maendly | 05/08/2016

@Monsieur Lambert C'est un très bon article et cette islamisation qui s'étend dans de nombreux domaines mais qui souvent n'est pas perçue intellectuellement doit sans doute faire partie d'une dérive sectaire mondiale englobant de nombreuses mouvances rêvant toutes de museler les citoyens, de les priver de tous leurs droits
D'autres sectes sont aussi radicales mais agissent dans l'ombre ce qui tout aussi dangereux sinon plus
Il ne faut pas oublier que le virtuel sous toutes ses formes est un royaume pour sectes qu'elles soient Islamistes ou autres!
Nous Protestants ne pouvons que souhaiter que l'Eglise officielle en tienne vraiment compte car c'est elle aussi qui est en danger car la haine et la suspicion diffusée à large échelle ne fait que donner davantage de poids à ces mouvances qui arrivent ainsi à mieux enrôler leurs futurs adeptes et par là même esclaves
Très bonne journée pour Vous Monsieur

Écrit par : lovejoie | 06/08/2016

Cher Machin,
Vous avez sans doute oublié que Castro a fait emprisonner tous ses opposants au début de son "règne" et que ceux-ci furent interrogés et torturés par le CHE dont on ne cesse de louer les hauts faits.
Ne confondez pas le Castro d'alors (qui a fait de son pays un havre de misère) et le Castro actuel.

Écrit par : Lambert | 06/08/2016

"Castro a fait emprisonner tous ses opposants au début de son "règne""
Toutes les révolutions connaissent leur période de "terreur" pour lorsqu'elles s'installent au pouvoir. C'est fort probablement une période nécessaire, car ceux qui sont remplacés font tout pour se maintenir, comme ont tout fait pour parvenir au pouvoir ceux qui les remplacent.
Si on ne voulait pas, par conséquent, bannir l'idée même de révolution, il faudrait froidement pouvoir calculer la "quantité" de souffrances et d'injustices remplacée par une révolution face à la "quantité" de souffrances et d'injustices produite par elle.
Je doute que cela soit possible et nous restons donc avec nos convictions idéologiques pour nous féliciter d'une révolution "réussie" ou pour la maudire.

Écrit par : Mère-Grand | 08/08/2016

@ Mère Grand
Dans le fond, si je vous comprends bien, vous justifiez les têtes coupées de la révolution française, les purges, assassinats et déportations des révolutions russes et chinoises, les camps de Pol Pot, sous prétexte que la "quantité de souffrances et d'injustices" éprouvée par le peuple était de même grandeur.
Ben voyons ! Une telle vision est une porte ouverte sur une justification de l'holocauste et de tous les fanatismes.

Écrit par : Lambert | 09/08/2016

Les commentaires sont fermés.