13/09/2015

UNION Européenne de la désUNION

Ah que c’est beau ! Une UNION qui n’est qu’antagonismes et que « chacun pour soi ». UNION de mes fesses où chacun des partenaires ne cherche que son propre intérêt au dépend de ceux de tous les autres.


La Suède et la Finlande ouvre leurs portes, mais c’est loin et il y a peu de candidats. En fait, seule l’Allemagne ouvre ses portes à tous les réfugiés. Elle en a besoin paraît-il. Mais quoi qu’il en soit, elle leur offre aide, assistance et formation alors qu’à quelques exceptions tous le autres ferment leurs portes ou tergiversent. La France qui cherche toujours d’où va le vent semble enfin vouloir s’aligner (un peu mais pas trop) sur l’Allemagne. L’Angleterre veut bien tout à coup accepter quelques réfugiés, mais elle veut les choisir. Quant aux autres, ils ne font que les laisser passer.
Ou pire, comme la Hongrie, ils les battent puis les parquent comme des bestiaux derrière des barbelés et les nourrissent en leur jetant des miches de pain par-dessus les barbelés, comme au zoo avec les singes. Il ne reste plus qu’à organiser des visites pour montrer aux hongrois ce qu’est l’humanité lorsqu’elle n’a plus rien. Et il ne reste plus au 1er ministre hongrois Viktor Orban qu’à transformer ses camps en camps d’extermination pour être en phase avec ses théories nazies.
Et l’UE laisse faire.
Une honte !
UNION d’intérêts contradictoires, d’antagonismes et d’intolérances, UNION de rapaces assoiffés de la richesse des autres, UNION de jetons de présence de ministres et députés qui n’ont rien à faire d’autre que de palabrer, de critiquer les autres et de toucher leurs primes. UNION kafkaïenne de gabegies bureaucratiques dont le seul rôle est d’édicter des lois ubuesques et suffisamment confuses pour que personne ne les respecte.
Et j’en passe.
Cette UNION Européenne me fait vomir de dégoût.

Commentaires

Monsieur Lambert,



Chantons en choeur "Nous sommes tous des réfugiés"
Lui! Il chante autre chose? Coupons lui la langue!


Il y a plusieurs pays du Moyen Orient que l'Union Européenne doit encore vider de leurs habitants afin de pouvoir les bombarder en paix.
Des réfugiés, il en arrivera vraisemblablement quelques millions d'ici à Noël.

C'est toujours autour de Noël que nos Européens choisissent pour faire de l'évènementiel. Cet hiver ils ont décidé de sortir leurs joujoux pour faire "coalitionnement" l'inventaire de leurs panoplies - feux d'artifice en soleil, en bouquet en parapluie, Bombinettes en acier, fusées au phosphore, drones armés de caméras ou de missiles, avions de chasse, sous-marins, porte-avions, console à multiple joysticks de pilotage, missiles de croisières, missiles longue portée, torpilles, grenades lacrymogènes, torches fumigènes puantes ou irritantes, camions à huit essieux de transport, chenilles pour la montagne, chenilles pour le sable, blindés amphibie et je ne sais quoi encore - l'Europe doit aussi vérifier que leurs petits soldats de plomb ne soient pas oxydés tout bleu et tout gris, qu'ils aient tous leur tête, leurs bras et leurs jambes; et il lui faut aussi réactualiser leurs uniformes: aujourd'hui, les soldats doivent être habillés de noir comme DAECH et comme Pravy Sektor, de la tête au pied - fini les baskets blanches à la Kosovo de l'UCK, il faut aussi le signe "trois doigts sur certains drapeaux", sans oublier leur décorations et leurs trophées. A l'occasion, l'UE peu toujours passer commande pour quelques centaines de milliers de Blackwater's ou de Academy's pour compléter sa collection et moderniser sa puissance.

L'Europe possède de magnifiques coffres à jouets à faire palir l'enfant le plus gâté. Certains jouets n'ont jamais été touchés et c'est certainement un moment très propice pour elle de les étrenner afin de savoir s'ils la satisfont, mais aussi avant qu'ils ne deviennent obsolètes ou qu'ils rouillent.

Noël, c'est bientôt et c'est déjà proche. Il faut faire vite. l'Europe veut quand même mettre toutes ces figurines (papa, maman, bébé, petits frères, grandes sœurs, tontons et tantines ainsi que grand-mamans et arrière grand-papas, à l'abri) avant de commencer la partie la plus excitante de son jeu. Il faut dire que les participants sont nombreux et doués, donc, Concentration! Cette année, l'Europe a des compagnons de qualité: Américains, Turcs, Français, Israéliens, Arabes, Britanniques, Italiens et peut-être Allemands et Espagnols... Tiens donc! c'est encore les mêmes que pour la première partie débutée en 2011!
Entendez? Ils piaffent déjà sur place, ils veulent tout sortir de leur coffre à jouets pour comparer leurs joujoux.

Bon, cette fois l'Europe est prudente, elle ne veut pas qu'on la réprimande et qu'on lui reproche de déranger, d'être bruyante et turbulente. C'est vrai, Il faut dire que les jeux sont un peu violents, ils s'appellent "jeux de massacre" "shoot and kill" et puis...tout ce monde à participer, ça fait beaucoup et beaucoup de bruits. C'est vrai aussi que tous ces jouets peuvent retomber du ciel et faire mal. Ils risquent même de tuer selon le jouet, alors par prudence, le HCR et le CICR pour ne pas être débordés dans leurs ateliers de réparation, lui recommandent de déplacer ces figurines de terre cuite,plutôt que de les ranger dans leur maison faites de pâte à papier car elles peuvent se casser et brûler à la moindre étincelle. Donc, l'Europe décide de les mettre en sécurité chez elle.
Entendu! Nous, Européens, nous allons en prendre soin.

Et si les réfugiés se trouvent très bien chez nous, Il faut les garder et les empêcher de retourner chez eux, les bombinettes peuvent faire mal parait-il qu'elles peuvent tuer. De toute façon, il n'y aura plus rien là-bas, leur maison n'existera plus, ils vont pleurer, se mettre en colère inutilement et vont en vouloir à l'Europe. "C'est rudement embêtant de devoir leur dire que tout a disparu, que leurs pays sont effacés de la carte, que de nouveaux pays avec de nouveaux noms auront poussé à leur place mais ces pays ne seront pas à eux, ils appartiendront aux Allemands, Britanniques, Italiens, Français, Espagnol, Lituaniens, Polonais, Grecs, Portugais etc. C'est une place toute neuve où ils vont bâtir de nouvelles villes et une nouvelle population viendra y vivre. Cette population sera "Otanienne" et "Pentagonienne" du nom de leurs bienfaiteurs. Voilà, ils découvriront bientôt, si tout va bien, ces deux nouveaux pays à travers la brume des rêves d'enfant. Ces pays si étranges s'appelleront Otanistan et Pentagonistan, tous les deux dans le pétrolistan.

L'Europe va garder tous ses réfugiés auprès d'elle comme elle garde ses autres enfants. Pour les consoler, chaque réfugié recevra un joli caillou ou un galet récupéré sur le sol de leurs anciens et mystérieux pays, évaporés dans les brumes colorées de l'automne. Chacun pourra le garder dans sa valise ou Madame, de le garder dans sa vanity-case, en souvenir.

Ils ont aimé Assad. Pas de chagrin! Ils auront beaucoup mieux. Ils seront naturalisés Européens et ils auront Obama pour protecteur tout puissant. Ils craignent de rencontrer DAECH en Europe? Pas de soucis! Les gentils Daech seront convertis Européens gentils, les méchants Daesh seront convertis en terrine ou en verrines pour les cocktails dans les ambassades. Tous Européens, ils ne peuvent être que gentils et doux comme les agneaux de Sisteron.

N'est-ce pas magnifique? N'est-ce pas Magique?

On recommencera à Noël 2016 et à Nouvel an 2017 avec La Russie en tranche ou en gratin en borsche ou en goulache, La Chine, ce sera pour l'année suivante, garnie du bamboo-shoots ou d'algues marines...ou en raviolis à la vapeur. Pour fêter Noël. Bien sûr!


Ensemble chantons Noël!
Chantons "Nous sommes tous Réfugiés"
Nous sommes tous , Européens!
Nous sommes tous Otaniens!

Monsieur Lambert, j'espère que cette histoire vous aura plu.
Cela fait plusieurs années que je m'endors en pensant aux victimes de toutes ces guerres.
Un jour, envahirons-nous les rues de Genève, Lausanne, Berne, Zuerich, pour crier "STOP aux guerres". "Les étrangers hors de Syrie, hors d'Irak, hors du Pakistan, hors d'Afghanistan, hors du Yémen!"
Le crierons nous un jour?

Écrit par : Beatrix | 14/09/2015

Ne voyons pas trop vite la paille dans l'oeil de l'Union, les poutres helvétiques étant ce qu'elles sont...

Écrit par : Michel Sommer | 14/09/2015

@Monsieur Lambert En effet l'UE reflète à elle seule la mode des couples actuels.Chacun vit de son côté mais on fait des enfants au cas ou il y aurait divorce pour en retirer quelque argent
Tous les couples n'agissent pas ainsi je vous l'accorde mais c'est plutôt tendance
Je suis enfants de parent divorcés et je connais la chanson par cœur
Pour en revenir aux migrants si on compare les réfugiés de la seconde guerre avec tous ceux qui aujourd'hui arrivent par milliers quand on voit la bonne mine et les sourire de certains on est en droit de se poser quelques questions
L'enfant a toujours servi d'otage pour amadouer les gens et certaines ONG ne seraient -elles pas complices ceci uniquement dans le but de récolter des fonds ,beaucoup de Suisses refusant désormais de participer au jeu de l'argent n'arrivant jamais à bon port
Là aussi on est en droit de se poser de très bonnes questions et il n'est pas étonnant que l'Allemagne ait amorcé un virage à 120 degrés pour contrer ces afflux de migrants qui semblent diminuer pour revenir aussi nombreux mais face à d'autres caméras
Bizarre de chez bizarre
Très belle journée pour Vous Monsieur

Écrit par : lovejoie | 14/09/2015

@lovejoie
Je suis assez d'accord avec vous. Quand on voit tous ces réfugiés bien vêtus et chaussés, ayant l'air en pleine forme, marchant d'un pas décidé, on peut se poser des questions. Il y avait même une famille avec un bébé dans une poussette haut de gamme. Comment ont-ils transporté cette poussette sur un bateau ?
Il suffit de se rappeler les hordes de réfugiés de la dernière guerre pour voir la différence.
Bizarre bizarre.

Écrit par : Lambert | 14/09/2015

Merci Monsieur lambert je vois que je ne suis pas la seule à me poser des questions .Les médias connaissent l'appétit vorace des Suisses pour les infos mais on est pas obligé de tout croire sans réfléchir!

Écrit par : lovejoie | 14/09/2015

désunion? ou union des intérêts en jeu?

(AFP, décembre 2014) « Allemagne: le patronat veut plus de réfugiés »

M. Grillo, le patron de la Fédération allemande de l’industrie
qui appelle à s’opposer à «toutes les formes de xénophobie»
a estimé mardi que l’Allemagne devait accueillir plus de réfugiés,

«En tant que pays prospère et aussi par amour chrétien de son prochain,
notre pays devrait se permettre d’accueillir plus de réfugiés», a-t-il ajouté.

«Nous devons nous opposer à toutes les formes de xénophobie», a encore souligné le dirigeant de la puissante fédération qui rassemble plus de 100.000 entreprises

M. Grillo a rappelé que l’Allemagne, pays dont la population est vieillissante, avait besoin de main-d’oeuvre qualifiée étrangère. «En raison de notre évolution démographique, nous assurons de la croissance et de la prospérité avec l’immigration»

Sept. 2015: Le président de la Fédération de l’industrie allemande, Ulrich Grillo, souhaite 800 000 travailleurs étrangers supplémentaires en Allemagne

Les accords européens l’interdisant et l’opinion publique y étant hostile,
il participe à la mise en scène de la « crise des réfugiés » pour faire évoluer la réglementation.

Contrairement à l’idée actuellement répandue par les médias,
moins d’un tiers seulement sont des réfugiés fuyant des zones de guerre:
20 % sont des Syriens, 7 % des Afghans, et 3 % des Irakiens.

Les 2 autres tiers ne proviennent pas de pays en guerre
sont principalement des migrants économiques.

le phénomène des migrations n’est que marginalement lié au Printemps arabe et aux guerres.
par contre les migrants économiques manquent dans leur pays d’origine
et posent un problème social

- en Allemagne où, du fait de la politique insufflée notamment par Ulrich Grillo, la classe ouvrière est déjà victime d’une exploitation féroce
- et partout ailleurs, le regroupement familial ultérieur va poser problème.

CRISE DES RÉFUGIÉS? comprendre, c'est savoir: ça fait longtemps que ces faux réfugiés
sont de vrais demandeurs de vie meilleure

CRISE DES PAYS D'ACCUEIL
pour les contribuables, nos générations futures & la perte d'identité de nos régions



http://www.voltairenet.org/article188608.html

Écrit par : suisse & genevois déshérité | 14/09/2015

Je n'ai pas beaucoup de temps pour ré-écrire une autre histoire inspirée du réel, mais j'ai trouvé cet article (en ouvrant ce lien) qui a paru il y a deux jours et il semble confirmer ma petite fiction.

http://www.globalresearch.ca/refugees-as-weapon-and-germany-shifting-alliances/5476544?utm_source=Global+Research+Newsletter&utm_campaign=6c17e5ac74-Newsletter_17_09_159_17_2015&utm_medium=email&utm_term=0_0ec9ab057f-6c17e5ac74-81297985&ct=t%28Newsletter_17_09_159_17_2015%29&mc_cid=6c17e5ac74&mc_eid=fa3df1f2a9

Pour la traduction j'y reviendrai dès que j'aurai un petit moment de libre.

Écrit par : Beatrix | 17/09/2015

Les commentaires sont fermés.