18/02/2015

Deux initiatives vraiment intelligentes

Le 8 mars nous devrons voter sur 2 initiatives. Celle sur la TVA et celle sur les allocations familiales.


La première, celle sur la TVA, lancée par les Verts, part d’un bon sentiment. Diminuer les émissions de CO2 en diminuant la consommation des carburants devenus trop chers. Autrement dit, promouvoir les déplacements à pieds et à vélo (bons pour la santé) et remplacer les voitures par des chevaux ou des ânes et les camions par des chars à bœufs. Ce qui dit en passant serait tout aussi polluant car d’une part ces braves animaux pètent et émettent du méthane beaucoup plus polluant que le CO2 et d’autre part leurs déjections aléatoires sur les chaussées risqueraient de faire tomber les (nouveaux) piétons et favoriseraient la multiplication des mouches et des fonctionnaires de la voirie pour déblayer les crottins et les bouses.
Et d’ailleurs qui est prêt à payer 5Fr le litre d’essence pour faire plaisir aux Verts ?

La seconde, lancée par quelques farfelus du PDC, part aussi d’un bon sentiment. Relancer la consommation des ménages grâces aux économies d’impôts. Le seul problème est que seuls les ménages riches, ceux qui de toute façon consomment plus que les autres et n’en ont rien à foutre, pourront en profiter. Pour les autres, les économies d’impôts seront si faibles qu’ils ne verront même pas la différence. Ou plutôt si, ils la verront, mais pas dans le sens souhaité par les initiants. Berne devra en effet augmenter les impôts pour combler le déficit.

En résumé : Deux initiatives « bien pensées » (comme de nombreuses autres d’ailleurs), qui ne servent à rien et qui ont coûté la peau des fesses dans le seul but de faire parler de soi.

Commentaires

"Berne devra en effet augmenter les impôts pour combler le déficit."

Ou diminuer les prestations.


"Et d’ailleurs qui est prêt à payer 5Fr le litre d’essence pour faire plaisir aux Verts ?"

Personne: ce serait le retour aux trafics en tous genres à travers la frontière. Les frontaliers pourraient se faire de petites rentrées supplémentaires en arrivant le réservoir plein et retournant plus qu'à moitié vide. Quant au contrôle à la frontière: impossible vu le nombre de frontaliers.

Et combien coûterait le chauffage au mazout? Un bien de première nécessité, à moins de transformer un logement en igloo durant certains mois.

Cette initiative va se prendre une baffe monumentale.

Écrit par : Johann | 19/02/2015

& ce sera bien répondu & voté:

avec NON) aux allocs défiscalisées,
d'une: car le surplus de revenus par allocs doit faire partie des revenus imposés faute d'être injuste pour les autres,
de deux: car la défiscalisation ne bénéficierait qu'aux plus hauts revenus


et NON) à la Tva refourgée en taxe pollution à faire payer aux citoyens:
car c'est aux pollueur=payeur à assumer toute responsabilités

Faut savoir que cette initiative veut délayer et faire peser sur la société civile (le citoyen) tous coûts, dépolution incluse,

excluant toute responsabilité de tous producteur pollueur sur/& de site

Bref: c'est NON et NON.

Va falloir que ces initiants comprennent que l'on sait qu'ils nous coûtent très cher,
va falloir qu'ils se réveillent et proposent de véritables enjeux à votations

Écrit par : genevois déshérité | 19/02/2015

Le pétrole est partout dans les processus de production ne serait-ce que pour acheminer le matériel. La taxe envisagée sera donc répercutée par les producteurs intégralement sur les consommateurs. Et comme les prix sont résistants à la baisse, les producteurs ne baisseront pas le prix final, soit en empochant les 8% de l'exTVA, soit en répercutant même au-delà les taxes sur le pétrole qu'ils ont utilisé (par exemple pour le transport). Cela veut dire que le prix des produits ne baissera pas, voire augmentera et que dans le même temps toute une série de prix liés directement au consommateur final vont explosés: carburants, chauffage.

Pour les produits agricoles, comme la TVA n'est que de 2.5%, les prix vont tous augmenté.

Quant à l'aviation, elle sera sinistrée au départ de la Suisse, car aucune compagnie ne pourra supporter une telle distorsion de concurrence avec les autres pays.

Que ce passera-t-il pour l'électricité? Celle produite par les barrages ne verra pas de changement. Par contre celle produite à partir du pétrole ou du gaz ou du nucléaire va prendre l'ascenseur. Hausse massive de la facture d'électricité pour tous consommateurs et producteurs.

Cette initiative est le sommet de la crétinerie.

Les calculs de Julien Nicolet ne sont ni plus ni moins qu'une série de mensonges grotesques et éhontés. Et dire que ce monsieur est professeur... On espère ni de mathématique, ni d'économie. De plus ce monsieur pratique la censure. Une preuve de tolérance sans doute.

Écrit par : Johannj | 20/02/2015

Les commentaires sont fermés.