11/01/2015

Allahu akbar

« Allah est le plus grand ». C'est ce que disent tous les musulmans pour louer Allah et pour le remercier. Mais ils l’utilisent aussi comme cri de guerre.  Et c’est aujourd’hui le cri de ralliement de tous les extrémistes lorsqu’ils passent à l’action et qu'ils tuent ou décapitent des innocents au nom d'Allah Le plus Grand.


Mais connaissent-ils le Coran ? Agissent-ils en toute connaissance des textes sacrés ?
On peut se poser la question.
Combien d’entre nous, selon notre religion, connaissent la Bible, la Torah ou le Coran ? Combien les ont-ils lus et compris ? Seuls les prêtres, les rabbins ou les imams peuvent l’affirmer (et encore). Tous les autres n’en ont appris que quelques bribes, quelques « morceaux choisis » selon les circonstances.

Chérif Kouachi, l’un des deux frères assassins avait été formé à l’islam radical dès 2003 par Farid Benyettou qui prêchait un islam radical à la mosquée Adda’wa dans le 19ème arrondissement de Paris. Celui-ci est devenu son mentor en radicalisme. Puis il connut Djamel Beghal en prison qui devint son 2ème mentor en radicalisme.
Or lors de la grande manifestation du 11 janvier à Paris, une commentatrice a dit que lors de son arrestation quelques années plus tôt, la police avait demandé à Chérif Kouachi s’il connaissait la différence entre l’islam chiite et l’islam sunnite. Sa réponse fut « j’en ai rien à foutre ». Autrement dit il n’avait jamais lu le Coran et s’en foutait complètement. Il n’en connaissait que des bribes savamment choisies par Farid Benyettou.
Et il est sûr que ce prêtre du mal ne lui a pas enseigné que :

Celui qui tue un homme tue toute l’humanité (Sourate 5, verset 32)
Celui qui tue une âme innocente, c'est comme s'il avait tué l'humanité entière
et celui qui sauve une âme, c'est comme s'il avait sauvé l'humanité entière. » Coran(52/32)

Tous ces jeunes fanatiques déglingués qui partent au djihad sans aucune expérience et sans autre connaissance religieuse que les « textes choisis » haineux qu’on leur a inculqués sont donc pour la plupart des paumés qui se sont laissés prendre par des « charmeurs »  à la solde d’une idéologie déviante. Ils ont adhérés à l’extrémisme comme on adhère à une secte. Les techniques sont identiques. On charme le paumé, on lui dit qu’il est unique et indispensable, qu’on a vraiment besoin de lui. On lui dispense un enseignement tronqué fort de certaines « vérités » tout en omettant celles qui les contrediraient. Le mensonge par omission. Et hop le paumé est convaincu de sa propre valeur et de la validité de ce qu’on lui apprend. Et ça marche particulièrement bien auprès des jeunes déscolarisés ou sans emploi qui ne savent que faire de leur vie de misère.

Par conséquent, s’il faut les traquer et essayer de les faire revenir à la raison avant qu’ils ne passent à l’acte,  il faut surtout traquer les prêcheurs de haine et les empêcher de nuire par tous les moyens. La question est alors de savoir si nos démocraties sont prêtes à le faire. Apparemment non car la liberté d’expression ne peut être discutée.

Commentaires

Comme c'est drôle la manière dont vous "choisissez" vos versets.
un, qui a dû vous échapper. J'espère en tout cas que vous ne l'avez pas fait exprès :

4:89. Ils aimeraient vous voir mécréants, comme ils ont mécru : alors vous seriez tous égaux! Ne prenez donc pas d'alliés parmi eux, jusqu'à ce qu'ils émigrent dans le sentier d'Allah. Mais s'ils tournent le dos, saisissez-les alors, et tuez-les où que vous les trouviez; et ne prenez parmi eux ni allié ni secoureur,

et un autre :

4:91. Vous en trouverez d'autres qui cherchent à avoir votre confiance, et en même temps la confiance de leur propre tribu. Toutes les fois qu'on les pousse vers l'Association, (l'idolâtrie) ils y retombent en masse. (Par conséquent,) s'ils ne restent pas neutres à votre égard, ne vous offrent pas la paix et ne retiennent pas leurs mains (de vous combattre), alors saisissez-les et tuez les où que vous les trouviez. Contre ceux-ci, Nous vous avons donné autorité manifeste.

Mais aussi :

5:33. "La récompense de ceux qui font la guerre contre Allah et Son messager, et qui s'efforcent de semer la corruption sur la terre, c'est qu'ils soient tués, ou crucifiés, ou que soient coupées leur main et leur jambe opposées, ou qu'ils soient expulsés du pays. Ce sera pour eux l'ignominie ici-bas ; et dans l'au-delà, il y aura pour eux un énorme châtiment."

Et encore :

Coran 9:5. "Après que les mois sacrés expirent, tuez les associateurs (ceux qui croiraient à autre chose à côté d'Allah) où que vous les trouviez. Capturez-les, assiégez-les et guettez-les dans toute embuscade. Si ensuite ils se repentent, accomplissent la Salat (prière) et acquittent la Zakat (aumône), alors laissez-leur la voie libre, car Allah est Pardonneur et Miséricordieux."

Pour ce qui est du Prophète, voici en vrac :

" L’envoyé d’Allah a dit :
- Quand un homme célibataire commet l’adultère avec une femme célibataire, ils recevront cent coups de fouet et seront bannis un an. Dans le cas où ils sont mariés, il recevront cent coups de fouet et seront lapidés à mort. " (récit de Ubada b. as Samit, Muslim XVII 4191)

" Celui qui quitte la religion de l’islam, tuez-le. " (récit d’Ikrima, Bukhari LXXXIV 57)

" Le messager d’Allah a dit :
- J’ai été désigné pour combattre contre les hommes aussi longtemps qu’ils ne disent pas : il n’y a de dieu qu’Allah. " (récit d’Abu Huraira, Muslim I 29)

" L’apôtre d’Allah a dit :
- Sache que le paradis est à l’ombre des épées. " (récit d’Abdullah bin Abi Aufa, Bukhari LII 73)

Mais je suppose que vous savez déjà tout cela, puisque vous partez du principe que ceux qui commettent ces atrocités n'ont pas lu le Coran !!!

Bien à vous.

P:S. Vous semblez chercher la vérité et détester "l'ignorance". Mais vous êtes libre de ne pas publier ce commentaire et le laisser...pour vous

Écrit par : Jean Gowrié | 12/01/2015

@ Jean-Souhel Gowrié
Vous connaissez le Coran mieux que moi c'est évident.
Et vous me donnez la preuve que les "textes choisis" sont nombreux pour permettent aux prêcheurs de haine de répandre leur fiel.
Mais j'aimerais comprendre comment un homme saint comme Mahomet a pu dire des choses aussi contradictoires, comment il a pu prêcher à la fois le meurtre et la paix en disant que "Celui qui tue un homme tue toute l’humanité", en accord avec la Bible (Tu ne tueras pas) et la Torah.

Écrit par : Lambert | 12/01/2015

Hmmmm. Que dois-je dire, sans me faire mettre un fatwa sur la tête, si ce n'est déjà fait. Un homme saint comme Mahomet, vous avez le droit absolu de le croire. Vous me parlez de contradictions dans le Coran, il y a des contradiction dans les mêmes sourates, à deux versets de distance. Dans la sourate que vous citez vous-même, la 5, où il est dit "Celui qui tue un homme tue toute l’humanité", on trouve, au verset qui vient après, JUSTE APRÈS, ceci :

"5:33. "La récompense de ceux qui font la guerre contre Allah et Son messager, et qui s'efforcent de semer la corruption sur la terre, c'est qu'ils soient tués, ou crucifiés, ou que soient coupées leur main et leur jambe opposées, ou qu'ils soient expulsés du pays. Ce sera pour eux l'ignominie ici-bas ; et dans l'au-delà, il y aura pour eux un énorme châtiment."

Qu'ils soient tués, ou crucifiés. Ou qu'il soit coupées leur main et leur jambe opposées. Oubliez tout et réfléchissez juste à cette violence atroce (la main et la jambe opposées).

Je n'ai rien d'autre à ajouter, sauf, peut-être, effectivement, lisez-le et ne vous contentez pas de ce qu'en disent certains de vos amis (musulmans, peut-être).

Pour information, j'ai déjà lancé, à plusieurs reprises, des appels à d’imminents "connaisseurs" tels que ramadan, Ouardiri et d'autres, de nous expliquer cela. Silence absolu.

Bien à vous.

Écrit par : Jean Gowrié | 12/01/2015

@Jean Gowrié

Heureux que vous puissiez répondre ainsi aux manipulateurs de leurs propres textes. Et bien triste qu'il ne suffise pas de faire le compte de leurs actes abominables au nom de leur prophète pour faire prendre conscience chez nous à quels hypocrites nous avons à faire.

Écrit par : Mère-Grand | 12/01/2015

Merci d'avoir publié mon commentaire mais puisque vous l'avez fait, il serait intéressant de savoir ce que vous pensez des textes "sacrés" comme vous dites. Sacrés donc dictés par Allah le plus Grand, comme vous dites. Dictés par Allah le plus Grand, donc...à suivre, non ?

Bien à vous et vive la vérité

Écrit par : Jean Gowrié | 12/01/2015

@ Jean Gowrié
J'ai publié votre commentaire car il me paraissait indispensable pour éclairer la situation.
Ce texte "sacré" (il ne l'est pas pour moi mais il l'est pour tous les musulmans) est rempli de contradictions. Et ça permet donc toutes les interprétations, des plus nobles aux plus infâmes. Et qui plus est il y a 2 interprétations des textes : les textes sunnites et les textes chiites. Allez vous y retrouver !
Et hélas on ne parle aujourd'hui que des textes infâmes et de ceux qui les appliquent au nom d'Allah.
Que font donc les musulmans qui se réfèrent aux textes nobles ? Apparemment rien, ils assistent sans rien dire en espérant qu'il n'y ait pas d'amalgame.
Il serait peut-être temps que ces musulmans pacifistes se lèvent et clament haut et fort leur volonté de paix.

Maintenant autre chose. Je suis assez d'accord avec votre article concernant la grande marche républicaine d'hier. Fabius est un con et l'a toujours été. Quant aux autres, ce sont des politiciens que leur duplicité poussera toujours à faire autre chose que ce qu'ils disent. Rappelez-vous par exemple, lors de la guerre du Vietnam, la France livrait des armes aux viets. Et rien n'a changé. On caresse toujours le poil de ceux qui peuvent vous être utiles au nom de "l'intérêt supérieur de la Nation". La France a bien caressé le poil de Kadhafi et des autres n'est-ce pas.

Écrit par : Lambert | 12/01/2015

Vous me paraissez très raisonnable, Monsieur, ce qui est très bien. Vous savez aussi reconnaître les invraisemblances, ce qui est tout aussi bien.

Je répondrai d'une manière très précise à vos questions concernant ce que vous appelez Musulmans "pacifiques" et modérés. Je publie aujourd'hui même un appel à certains de ceux-ci et termine mon billet en faisant le pari que personne ne me répondra. Et pour cause : que voulez-vous qu'on réponde à...ça.

Vous comprendrez dès lors la raison de toute cette violence inouïe : lorsqu'on manque d'arguments et, surtout, lorsqu'on essaie de "cacher" ce qui ne doit pas sortir au grand jour, on fait taire par la violence.

Comme vous pouvez le constatez, Monsieur, la seule manière pour certains de vivre "normalement" est de se départir de la presque (je dis bien presque) totalité de ces écrits. Connaissez-vous le sort réservé (de part le Coran même) à ceux-ci ?

Écrit par : Jean Gowrié | 13/01/2015

Les commentaires sont fermés.