10/02/2014

L’arrogance du pouvoir et le mépris des peuples

Le peuple suisse a  voté. Il rejette l’immigration incontrôlée telle que l’a définie l’UE. Et bien entendu l’UE et ses dirigeants réagissent en critiquant la Suisse, ce qui m’amène à deux constatations.


La première est la réaction de la plupart des dirigeants de l’UE.
Pour eux, la Suisse « populiste et xénophobe » a rejeté un droit inaliénable des ressortissants de l’UE, la libre circulation au sein de l’Europe. Et par conséquent elle devra en assumer les conséquences prévues par le Cassis de Dijon. A savoir la rupture de tous les accords bilatéraux.
Et que n’entend-on ! Xénophobie, racisme, populisme, refus d’assumer ses responsabilités, la Suisse ne recherche que des avantages, etc.
Or l’UE elle-même est confrontée au même problème d’immigration massive. Et certains de ses pays ont d’ailleurs déjà pris des mesures, ne serait-ce que l’Angleterre. Et même certains hommes politiques (et pas seulement de droite) ont salué la décision du peuple suisse.
Dans ce capharnaüm de paroles haineuses et contradictoires il n’en ressort qu’une chose. La libre circulation a été mal pensée dès l’origine car les élites de l’UE (et de la Suisse qui l’ont acceptée sans broncher) n’en ont pas prévu les conséquences.

La seconde est le mépris des peuples par les élites au pouvoir.
Presque tout le monde s’accorde aujourd’hui pour dire que si une telle votation avait lieu dans l’UE le résultat serait le même. Mais tous les dirigeants s’accordent pour empêcher toute possibilité de référendum afin de protéger leurs sièges et leurs prérogatives d’élus infaillibles et d’éviter toute velléité de remise en cause de leurs abus technocratiques mal ficelés.
Autrement dit : « Les peuples ignorants et stupides n’ont rien à dire car nous, les élites, sommes les seules à détenir la Sainte Connaissance ».
Les peuples, les seuls concernés par toutes les décisions des monarques n’ont donc qu’à se taire, à subir et accepter les conséquences des décisions de ces princes.
Quelle arrogance et quel mépris de ceux qui dans leur candeur les ont élus.

Conclusion.
Personne aujourd’hui ne peut prévoir ce que sera l’avenir. Mais il est sûr que si l’UE technocrate continue à négliger ses peuples et à légiférer en dépit du bon sens, un jour arrivera où ils en auront assez et l’exprimeront clairement et de manière brutale. Et hélas probablement par la voix des partis nationalistes d’extrême droite dont la montée en puissance ne fait plus aucun doute.

Commentaires

Monsieur Lambert votre article rassure soient dans le même état d'esprit car pour ceux qui ont encore le souvenir de mots comme sale juif,tu pues, t'es moches ,retourne chez toi ce genre de votation réveille immanquablement ces instants vécus dans la douleur et la honte
j'ai peine à imaginer l'enfant de couleur qui va en classe et qui s'entendra dire par les plus grands très agressifs ,ta place est pas chez nous retourne d'où tu viens
Les instits vont avoir du pain sur la planche pour expliquer aux enfants la différence entre immigrants et étrangers
On ne peut pas vraiment dire que les adultes du moins certains montrent l'exemple d'une charité de cœur à l'encontre de ceux qu'ils disent vouloir sauver de tous les dangers de la famine et autres maux
Mais peut-être Est-ce plus facile pour une classe sociale élevée d'offrir davantage d'argent plutôt qu'offrir une place de travail même peu rétribuée
Comme à dit l'Abbé Pierre ,ce qui compte c'est d'avoir l'esprit occupé à condition de ne pas exiger plus de salaire que ce qui était convenu à la base.
Espérons ne plus avoir trop besoin d'immigrants sinon le chantage au salaire pourrait se faire entendre de leurs parts comme par exemple :dis petit Suisse t'es quand même content que je fasse ton travail alors raque maintenant /simple hypothèse mais quand on sait avoir toujours besoin de plus petit que soi ce genre de votation fait malgré tout frémir surtout qu'on vit dans un monde ou l'on sait qu'il a y aura de plus en plus d'enfants handicapés,eux aussi alors on leur dira,tu sers à rien ,t'es inutile?
On est sûr d'une chose cela s'est déjà fait sentir si vous avez besoin d'un plombier de nationalité autre que Suisse déjà qu'ils étaient pas pressés pour intervenir du moins certains ,c'est pas ce genre de vote qui va les inciter à accélerer ,faut non plus pas trop rêver
Toute belle soirée pour Vous Monsieur

Écrit par : lovsmeralda | 10/02/2014

L'UE devrait faire l'effort de se baisser au niveau des peuples pour savoir de quoi ils souffrent afin d'y apporter quelque remède au lieu de les prendre de haut avec des menaces.

L'UE devrait aussi reconnaître que son projet souffre d'un grand égoïsme quant à le profiler que pour en faire un outil de la mondialisation au bénéfice exclusif des multinationales et de la grande finance.

Ce vote, loin d'être raciste est la réponse à la dérégulation et au cynisme de nos dirigeants, car ils savent qu'ils servent nos prédateurs, mais ils persistent pour continuer à vivre de prébendes.

C.Blocher porte une responsabilité proportionnelle d'avoir proposé, à l'époque, les premières Bilatérales. Bien sûr, l'adhésion n'aurait pas dit si notre prospérité serait promise.

La taille critique de la prospérité, somme toute, artificielle, pour qu'elle bascule dans la déflation, n'est qu'une question de temps ou de quelque accident. La pression sur les banques par exemple.

L'installation de la charrue avant les bœufs a fait peur. Voilà cette autre raison.
Le grand Genève. Ensuite la Région Lémanique. Ensuite, Tout l'Arc Lémanique. Sans un avoir un carré de plus mais du bétonnage continu!

l'UE qui dicte et modifie sans arrêts ses normes, ses directives, ses menaces de sanction, ses politiques déstabilisantes... Font d'elle un véritable repoussoir. Pas seulement pour les Suisses mais aussi pour les Européens, de moins en moins européistes.

Des raisons pour freiner les ardeurs impériales des opposants sont nombreuses, mais en voici quelques unes.

le dernier exemple que donne l'UE à s'ingérer dans la politique économique de l'Ukraine par d'illégales et basses œuvres est inqualifiable.
Par son volontarisme guerrier et son influence politique sur chacun de ses membre, l'UE ne rassure pas.
L'UE est une entité qui a causé la faillite en chaîne de ses nombreux membres.
L'UE impose ce qui est contraire au bien-être et à la sécurité. Par exemple: les OGM, l'absence de traçabilité, la participation aux interventions belliqueuses à travers le monde par son dispendieux bras armé l'OTAN.
La perte inéluctable de la souveraineté populaire par l'adhésion à l'UE ou la conclusion de bilatérales avec elle est un risque toujours de rigueur.

Les Bilatérales ont été conclus dans un déséquilibre total en défaveur de la Suisse tout en s'entendant reprocher d'être égoïste.

Écrit par : Beatrix | 16/02/2014

Les commentaires sont fermés.