04/10/2013

Bel exemple d’incivisme

On reste baba devant un tel exemple d’incivisme. Voilà que la droite américaine, poussée par l’extrême droite des Tea-Party se permet de bloquer le gouvernement et de placer la nation au bord du chaos et d’entrainer le monde avec elle.


Et pourquoi ? Cette droite arrogante et stupide veut simplement que le président Obama retire sa loi sur les assurances sociales. La Obamacare.

Et bien évidemment cette droite irresponsable clamera que le chaos, s’il a lieu, aura été créé par Obama. Elle clame déjà que c’est lui qui a creusé la dette US tout en oubliant que dès les premiers mois de son premier mandat il a du parer aux conséquences désastreuses des subprimes qui ont fleuri sous la présidence de leur cher G. W. Busch, le président républicain qui a plongé l’Amérique dans des guerres inutiles, qui a menti au monde en « prouvant » que l’Irak possédait des armes de destruction massive. Ce cher président qui a dépensé inutilement des milliards et sacrifié des milliers de vies. Juste pour montrer sa puissance et s’approprier le pétrole irakien. Ce cher président qui a initié la surveillance généralisée des écoutes et d’Internet et qui a restreint les libertés fondamentales de tous les américains (et des autres) par le Patriot Act qui permet d’emprisonner sans limite et sans inculpation quiconque est soupçonné de projet terroriste. Soupçonné, autrement dit n’importe qui. En un mot l’arbitraire légal. Comme en URSS du temps de Staline.

En Europe et surtout en France on manifeste et on fait grève. Mais c’est le peuple qui fait grève et qui bloque la nation. Ce ne sont pas des responsables du destin de leur pays. Des hommes qui, d’une élection à l’autre, sont susceptibles de prendre les clés du pouvoir. Des hommes supposés être responsables et compétents.
Mais ils ne sont que supposés car leur action montre clairement qu’ils sont tout sauf responsables et compétents. Ils ne sont qu’arrogants et stupides et ne jouent que pour eux-mêmes. Pour virer Obama et prendre sa place. Lors de son élection, les Tea-Party ont clairement exprimé leur doctrine : virer Obama par tous les moyens. A tel point qu’on pouvait craindre qu’ils ne l’assassinassent. Il ne serait d’ailleurs pas le premier !

Il serait pourtant si simple d’oublier ses rancunes et ses divisions partisanes pour travailler ensemble au redressement du pays. Si simple d’être enfin responsable. L’Amérique en sortirait grandie et serait un exemple pour le monde entier.

Les commentaires sont fermés.