23/01/2013

L'Angleterre et l'UE

L'Angleterre voudrait se retirer de l'UE. On ne peut le lui reprocher puisque nous n'y sommes pas. Et on ne peut lui reprocher d'y être entrée puisque tous les nouveaux adhérents ont dit oui, comme elle, pour profiter de l'aubaine.


Mais ce qu'on peut lui reprocher c'est de vouloir renégocier des accords qui lui convenaient et qui apparemment ne lui profitent pas suffisamment. Déjà qu'elle n'est pas inquiétée ni pour son système bancaire (trusts et paradis fiscaux) ni pour ses niches fiscales ni pour sa propre monnaie, elle veut encore plus.

Elle veut sans doute redevenir le leader que fut l'empire colonial sur lequel le soleil ne se couchait jamais. Et elle veut probablement reléguer l'Allemagne et la France au 2ème rang des locomotives européennes. Il y va de son image n'est-ce pas.

Mais surtout elle veut retirer de l'UE un profit maximum en ne fournissant qu'un effort minimum. Laisser les autres régler les problèmes de l'Euro puisque ça ne la concerne pas. Les laisser régler l'économie européenne en faillite tout en retirant tous les marrons du feu. Mais, Belle Albion, avez vous oublié que lorsqu'on a signé des accords il faut s'y tenir, à moins d'avoir une véritable raison (vitale par exemple, ce qui n'est pas le cas) pour les dénoncer.

Voilà, c'est çà l'Angleterre, une nation sur laquelle il est difficile de compter.

Alors qu'elle s'en aille et ne participe plus à l'effort commun.

Les commentaires sont fermés.