06/01/2013

Hollande et son bouc

Eh oui, nous savons tous que lorsqu’un gouvernement est en difficulté il lui faut un bouc émissaire pour détourner l’attention des problèmes qui s’accumulent et qu’il ne maîtrise pas. Il lui faut trouver un coupable pour justifier son incapacité. Et il lui faut taper sur ce bouc pour montrer au peuple impatient et crédule qu’il est toujours le capitaine. Surtout si le bateau est en perdition et ses passagers en colère contre l’incurie du capitaine et de ses officiers.


Et en l’occurrence ce coupable est la Suisse avec ses forfaits fiscaux. Ce serait à cause d’eux que les finances françaises sont à sec. C’est ainsi que dans le plus grand secret Bercy a déclaré unilatéralement que la Suisse était son bouc et que la France allait agir.
Une véritable déclaration de guerre contre la Suisse, ventre mou de tous les forfaits et allègements fiscaux. Il n’y a qu’à hausser le ton pour qu’elle s’exécute. N’est-ce pas ? Car bien évidemment il n’est pas question de s’attaquer aux régimes ni aux paradis fiscaux de la Belgique, de la Hollande ou de l’Angleterre. Ce serait s’attaquer à l’UE.

Or jamais aucun gouvernement français ne s’est demandé pourquoi ses finances allaient de plus en plus mal. Jamais le merveilleux (?) modèle français ne fut remis en cause. Un modèle bureaucratique, arrogant et paperassier qui ne sait que dépenser avec ses milliers de fonctionnaires de l’Etat, répartis de manière redondante sur tout le territoire. Et jamais les dépenses somptuaires de l’Elysée avec ses dorures et ses centaines de cuisiniers, maîtres d’hôtel, secrétaires, chauffeurs, jardiniers et huissiers ne furent ramenées à une conception plus décente. Il s’agit de la Grandeur de la France qui doit montrer au monde qu’elle est une grande puissance.

Et toujours la France a cherché à maintenir ses finances à coup de dévaluations et de taxes sociales et fiscales de plus en plus confiscatoires. Et ne pouvant plus dévaluer mais dépensant toujours plus, elle s’étonne que ses cerveaux s’expatrient, que ses industries se délocalisent pour ne pas faire faillite et que ses riches préfèrent des cieux plus cléments et n’hésitent plus à renier leur nation. Ce serait tous des « minables » qui ne comprennent pas que la Patrie est en danger et qui ne veulent plus être solidaires des délires dépensiers de leurs gouvernements.

Il serait peut-être temps que Hollande comprenne que « trop d’impôts tuent l’impôt » et qu’il cherche enfin à balayer chez lui au lieu de chercher à le faire chez les autres.

Commentaires

Excellent Commentaire!

Tout est juste.

Quelle période incroyable de l'Histoire où les pays occidentaux acceptent de faire entrer toute la misère du tiers monde au nom de la fin des nations et du droit de se déplacer sans entraves, mais refusent le droit à la Libre Circulation d'une partie de leur propre peuple!

Écrit par : La censure règne en Suisse | 06/01/2013

il n'y a rien a ajouter tout est dit dans l'article et c'est tellement vrai

Écrit par : lovsmeralda | 06/01/2013

Les commentaires sont fermés.