16/11/2012

Oh les pauvres palestiniens

Ils ne font que jouer en tirant plus de 600 rockets moyenne portée sur Israël et en tuant des civils innocents.


C’est si beau de voir partir une fusée. Mais voilà qu’Israël a l’outrecuidance de riposter en tuant d’autres innocents. Si c’est pas malheureux. Interdire à ces doux bambins de jouer à la guerre avec des engins que l’Iran leur a si gentiment donnés. En attendant de leur livrer quelques bombinettes nucléaires.
Heureusement que la communauté internationale ne dit mot. Elle constate en penchant plutôt pour le droit des bambins à jouer avec leurs jouets et pour faire les gros yeux à Israël qui ne sait pas qu’il est mal de se fâcher dans de telles circonstances.
Mais Bon Dieu quand est-ce que ces bambins comprendront enfin que jouer à ce jeu ne mène qu’à la ruine et à la désolation ? Quand est-ce qu’ils comprendront qu’un conflit se règle mieux et pour le bien de tous par la négociation entre des gens crédibles et sincères.
Mais crédibilité et sincérité sont absentes. Comment pourrait-on croire quelqu’un qui ne cesse de vous agresser, de vous lancer des missiles et dont le crédo est votre anéantissement ? Et comment pourrait-on croire quelqu’un qui ne cesse de bâtir sur des terres que vous prétendez vôtres ?
Il n’y a que haine destructrice d’un côté et rigidité et méfiance de l’autre. Dans de telles conditions on ne peut que s’attendre au pire. Surtout si les grandes puissances continuent à jouer ce jeu et à ne rien entreprendre pour faire cesser ce jeu de dupes et de mort.

Les commentaires sont fermés.