13/10/2011

Elections 2011, le grand débat

Cette émission diffusée le 12 octobre sur TSR1 m'a convaincu qu'il vaut mieux ne pas voter.


 On se serait cru à un débat sur une chaîne française. Personne ne pouvait parler sans être interrompu. Les avis fusaient dans une incohérence quasi totale. Certes, quelques idées mais immédiatement contrées par d'autres idées, et à la fin plus personne ne savait si l'idée était bonne et qui l'avait eue. Diminuer les taxes, augmenter les allocations, renvoyer les délinquants étrangers, les éduquer d'abord, le Jura c'est pas Genève, subventionner les entreprises, salaires minimums, diminuer les charges sociales, diminuer la TVA, augmenter le nombre de crèches, créer un congé parental de 24 semaines, centrales au thorium, panneaux solaires partout, etc. Un seul candidat a retenu mon attention au sujet des caisses maladies. C'était la guéguerre entre les partisans des caisses privées et ceux de la caisse unique. Et il a parlé d'une caisse publique (et non pas unique et monopolistique) en concurrence avec les autres. Comme la SUVA. Mais ça s'est perdu dans le brouhaha des contres idées et personne n'a songé à approfondir.
En fait rien de clair n'est sorti de toute cette cacophonie. Aucune ligne fédératrice, aucun programme clair, aucune personnalité charismatique. A part quelques beaux parleurs, rien que des candidats récitant le crédo de leurs partis sans trop y croire et souvent sans rien y comprendre.
Si nos représentants à Berne sont ceux là, alors je n'irai certainement pas voter.

Commentaires

Bonjour,

Cette année exceptionnellement quatre listes Jeunes se présentent à Genève pour renouveler la classe politique. Celles-ci n'étaient malheureusement pas invitées à débattre face aux vieux caciques des partis. Je vous invite toutefois à prendre connaissance de leurs programmes sur leurs sites respectifs.

Les Jeunes libéraux-radicaux au sein desquels je milite ont notamment initié l'idée d'une caisse maladie publique garantit par l'Etat en concurrence avec les caisses privées pour garantir une meilleure transparence des coûts. Cette idée a été reprise ce soir par Pierre Weiss et nous nous en réjouissons. Les Jeunes libéraux-radicaux défendent également le concept de service citoyen qui a depuis été repris dans le rapport de la Commission fédérale de la jeunesse publiée le mois dernier.

Il y a donc beaucoup d'autres candidats et d'autres programmes moins connus mais qui gagnerait à le devenir pour le bien de la Suisse. Plutôt que de s'abstenir, mieux vaut faire le choix d'un vote de contestation utile en soutenant une liste jeune ou quelques jeunes de partis.

Pour plus d'infos sur nos propositions et nos candidats > http://www.jlrg.ch/

Bonne soirée,

Alexandre Jöhl

Écrit par : Alexandre Jöhl | 13/10/2011

Les commentaires sont fermés.