10/11/2010

Cornavin, le 9 septembre à 15h30

Genève peut être fière de l'intelligence de ses automobilistes. J'ai rarement vu de pareils crétins.


Le chaos. On se serait cru à Paris en mai 68. Le bouchon, le vrai. Les feux de circulation en panne, pas un agent de police, les automobilistes livrés à leurs plus bas instincts. Moi d’abord, je ne passe pas, alors toi non plus. Venant de la rue des Terreaux du Temple, je débouchais sur la rue de Chantepoulet complètement bouchée et bien qu’en direction de la rue de Lausanne la circulation soit fluide (et pour cause, personne ne pouvait passer), un imbroglio de voitures et de bus s’agglutinaient les uns contre les autres. Et pas question de passer car dès qu’une voiture avançait, hop on bouchonnait derrière en bloquant l’ouverture pour surtout ne laisser passer personne et ne pas perdre la face. Il y allait de sa propre fierté, des ses prérogatives de conducteur imbu de sa petite personne.

La ville de Genève a loupé une belle occasion de récolter quelques milliers de francs d’amendes à tous ces m’as-tu-vu du volant qui ne respectaient pas le code et ne témoignaient ni la moindre politesse ni la moindre intelligence. Des idiots obtus, de vrais crétins basiques.

Décidément, les genevois ne valent pas mieux que les parisiens. A quand les manifestations grotesques et les voitures brûlées ?

Commentaires

...et pourquoi pas, alors que ce chaos était annoncé depuis quelques jours dans la presse (feux stoppés et non pas en panne, nombre insuffisant de gendarmes etc) ne pas avoir laissé son
véhicule en périphérie de ce désordre, pour utiliser ce moyen de locomotion complètement ringard et oublié, la marche à pied? Peut-être impossible pour certains mais certainement pas pour la plupart ?

Il est vrai que marcher, c'est déchoir, sauf pour le bébé de 11 mois qui marche pour la première fois et qui plus tard devenu adulte ne sait plus que conduire

Écrit par : La Jonquille | 10/11/2010

Les commentaires sont fermés.