11/09/2010

L'Assurance chômage, des mesures comptables

L'AC est en déficit. Et comme d'habitude on ne voit que le nombre de chômeurs et ce que cela coute sans se préoccuper des raisons cachées qui minent tout le système.


L’AC est en déficit de 7 milliards. Et les responsables ne voient que les chiffres sans se demander ce qui ne va pas.

Ce qui ne va pas ce sont deux choses. D’abord les cantons à fort taux de chômage tels que Genève et qui pèsent lourd dans la balance. Et ensuite les moyens mis en place. Selon nos dirigeants ils seraient excellents. Le problème est que si dans leur esprit ils sont bons, ils sont appliqués par des gens  qui soit sont incompétents, soit ignorent la loi, soit enfin qui se heurtent à des textes qu’ils interprètent mal. Et le pire est que la communication entre les diverses instances (mesures cantonales, caisse de chômage et conseillers) est plus qu’aléatoire. Sans parler de la communication entre les offices cantonaux du chômage et les entreprises qui continuent à chercher à l'étranger les compétences qu'elles ne trouvent apparemment pas en Suisse.

Quelques exemples. Un chômeur de langue française se voit imposer des cours de français par son conseiller alors qu'il demande à suivre des cours d'allemand. Un autre se voit conseiller de ne faire que remplir des fiches de recherche d’emploi car on n’a rien à lui proposer. On conseille à une intérimaire du spectacle enceinte de 8 mois de rechercher quand-même un emploi. A un chômeur qui demande conseil, on répond qu’on ne sait pas. Un autre se voit imposer de ne chercher un job que dans son métier alors qu'il possède d'autres compétences qu'il pourrait exercer facilement. Et enfin, une chômeuse était toujours inscrite à son ancienne adresse aux mesures cantonales qui comme la caisse de chômage ne savait même pas qu’elle était enceinte. Ce que savait son conseiller.

Ces quelques exemples ne sont sûrement pas les seuls et il est certain qu’une enquête sérieuse auprès de tous les chômeurs ferait ressortir de nombreux autres cas semblables de chômeurs désespérés et impuissants devant un système inefficace, incompétent, mal informé et peu motivé.

Une foire que nos députés ignore. A moins qu’ils ne s’en fichent. Avant de demander au peuple de passer à la caisse, il serait peut-être bon de remettre de l’ordre dans tout ce foutoire.

Les commentaires sont fermés.