27/08/2010

Les crèches genevoises

Si les crèches sont utiles aux femmes qui travaillent, elles le sont beaucoup moins à celles dont l'emploi est sporadique.


Quelle belle idée de soulager les mères qui travaillent de la charge de leurs rejetons pendant la journée. Elles mènent leurs rejetons le matin avant d’aller travailler puis les reprennent le soir en rentrant.

Mais il y a un problème. Les crèches sont chères et ne sont pas assez nombreuses. Il faut donc inscrire les enfants suffisamment tôt pour qu’ils soient acceptés.

Et à ce problème s’ajoute un autre et de taille. L’enfant doit être amené aux jours et heures convenues et pendant toute l’année, même si la mère ne travaille pas, est malade ou est en congé. Sinon il peut perdre sa place et de toute façon la mère doit payer toutes les journées non utilisées. Et pas question de changer les horaires. Question de rentabilité, de places disponibles et de solidarité envers les autre mères qui n’ont pas trouvé de place pour leurs bambins paraît-il. Une fois inscrit, l’enfant et sa mère sont donc bouclés dans une histoire dont ils ne pourront éventuellement sortir qu’à la fin de l’année.

C’est quand-même bizarre lorsque l’on sait que de nombreuses mères travaillent à temps partiel à des horaires fluctuants, que les artistes et les intermittents du spectacle ont de nombreuses périodes d’inactivité difficilement planifiables, et que les mères qui se retrouvent sans emploi sont forcées de payer pour rien une charge qu’elle ne peuvent plus assumer.

Encore une fois, on constate que certaines lois sont faites pour les gens qui travaillent régulièrement et dont les périodes de congé sont connues à l’avance, comme pour les fonctionnaires. Mais est-ce si étonnant ? Ces lois ne sont-elles pas faites par des fonctionnaires qui n’ont aucune autre idée de la vie que celle qui concerne leur petit boulot ? Pas de période d’inactivité, horaires fixes, pas de chômage, tout est planifié. Tout est donc au mieux dans le meilleur des mondes. N’est-ce pas ?

Commentaires

Les lois sont peut-être faites par les fonctionnaires mais le peuple les vote. Alors?

Écrit par : NIN.À.MAH | 28/08/2010

Les commentaires sont fermés.