22/03/2010

Gauche, Droite, Gauche, Droite

La France a voté. Et comme d'habitude, elle a voté contre.


Gauche, Droite, Gauche, Droite !

On se croirait au service militaire. Mais non, c’est simplement la direction d’où souffle le vent. Une fois de gauche et une fois de droite. Et ça recommence. Et les girouettes suivent benoitement. A part certaines qui, dégoutées et rouillées, n’arrivent plus à suivre la cadence et renoncent en se disant que peu importe d’où souffle le vent car il est si bon de ne rien faire.

Quel beau pays que la France. A l’aune des belles promesses et des envolées verbales, subjugué par les affirmations péremptoires des tribuns et des vérités qu’ils assènent aux oreilles du bon peuple, celui-ci n’entend plus qu’un slogan : « Avec nous ça ira mieux ». Alors il vote.

Et comme cela ne va jamais mieux, il oublie que le monde est en crise, que la France est ruinée, que le pouvoir en place fait de son mieux malgré l’opposition génétique qui lui fait toujours opposition et se dresse systématiquement contre toutes les réformes nécessaires. Non, le bon peuple en a assez. Il veut plus, toujours plus. Des sous, du travail, de la sécurité, des fonctionnaires (bien qu’il y en ait déjà plus de 25% de la population active), un service public étoffé. Et comme ça ne marche pas à droite, ça marchera à gauche. C’est évident. Et d’ailleurs que les riches paient ! Mais quels riches ? Les vrais ont foutu le camp et les autres risquent de le faire bientôt. Alors taxons les entreprises. C’est LA bonne idée. A part que de nombreuses entreprises frontalières allemandes (dans le même pétrin que la France) ont délocalisé à quelques kilomètres dans un pays plus accueillant (en Suisse par exemple … encore elle, merde !). A quand les entreprises françaises ?

J’ai écouté le débat sur TF1. J’ai vraiment été impressionné par les arguments des ténors de la gauche. Il faut plus de ci, plus de ça, plus, plus, plus. Quel punch. Quelle assurance dans la connerie. Bluffant.

Certes Sarkozy a fait des conneries. Certes il côtoie des milliardaires et passe ses vacances avec eux sur un yacht. Certes sa vie familiale n’est pas « présidentielle ». Certes il n’a pas la prestance hautaine d’un de Gaulle ni la condescendance imbue d’un Mitterrand. Certes il veut tout gérer. Et pire pour « La Grandeur de la France », il est fils d’immigré juif fortuné. Pour la France catholique bien pensante républicaine, c’est pire qu’être un Bourbon. N’est-ce pas ? Mais à ma connaissance il n’a rien fait qui puisse être néfaste pour la France. Au contraire. Seule son image de Président en souffre. Mais la gauche (comme l’extrême droite de Le Pen) profite de la crise et des milliards perdus à cause de la connerie des banques pour lui reprocher de vilipender les sous et d’affamer le peuple. La France est prise à la gorge par la plus grande crise mondiale depuis la guerre, peu importe, c’est la faute à Sarkozy et à l’UMP. C’est trop facile !

J’ai mal pour la France.

Je l’ai connue en 1946. Elle se relevait de ses plaies. Et tout le monde travaillait, était gai, souriant et plaisantait. Certes il y avait des grèves et des manifs (plus de 30% des français étaient communistes). Et de Gaulle est arrivé. Il a redressé la France et ramené le Franc à parité égale avec le Mark et le Franc Suisse. Mais à force de se redresser et d’améliorer les conditions sociales, les français sont peu à peu devenus les assistés d’un pouvoir dont les seules préoccupations étaient (et restent) leurs réélections. Alors, de revendication en revendication, de grève en grève, de lâcheté en lâcheté, les gouvernements successifs ont vidé les coffres et épuisé la France en dévaluant sans cesse son Franc (rien que 4 fois sous Mitterrand). Je me souviens qu’en 1976 le Franc avait encore pratiquement la même valeur que le Franc Suisse. Et en 1996 (20 ans plus tard seulement) il ne valait plus que 0,25 Franc Suisse. Ce qui fait une dévaluation de plus de 7% par an.

Et j’apprends que les syndicats ont annoncé des grèves. Ben voyons, il faut bien fêter le retour de la gauche et la future réalisation de toutes ses belles promesses. Par exemple les 25 heures.

 

Bon, ne m’en veuillez pas, mais vraiment je pense un peu comme de Gaulle : « La France est ingouvernable ».

Commentaires

Bonjour M.Michel

Il ne faut pas oublier aussi La France est le pays à la meilleure qualité de vie.
Selon un classement publié sur le site américain International living la France est le pays qui arrive en tête sur 192 pays évalués du classement des pays à la meilleure qualité de vie, et ce pour la cinquième année consécutive!

Donc le pire est ailleurs...

http://www.ambafrance-cn.org/La-France-est-le-pays-au-monde-ou-la-qualite-de-vie-est-la-meilleure.html?lang=fr

Écrit par : samy | 22/03/2010

Oui il est agréable de vivre sur la côte d'azur, dans les landes ou en Savoie.
Mais demandez à tous les smicards et autres laissés pour contre s'il est tellement agréable de vivre en France.
Cette enquête aurait été faite il y a 20 ans, les pays scandinaves auraient plébiscité l'Espagne.
Demandez à tous les parisiens s'il est agréable de passer son temps dans les bouchons.
La cuisine française est réputée. Pour ceux qui peuvent aller dans les meilleurs restaurants.
Votre enquête est complètement biaisée par l'avis de touristes qui ne font que passer en France.
Et cerise sur le gâteau : savez-vous que la plupart des entreprises étrangères hésitent à s'implanter en France à cause des grèves et des impôts.
Bien à vous et bonnes vacances en France

Écrit par : Lambert | 22/03/2010

21 hours, Why a shorter working week can help us all to flourish in the 21st century Neweconomics, 40 pages.Traduction du résumé :

« Ce rapport présente des arguments en faveur d’une semaine de travail beaucoup plus courte. Il propose un changement radical de ce que nous considérons comme « normal », en le faisant passant de 40 heures ou plus par semaine à 21 heures. Si les gens peuvent choisir de travailler plus ou moins, nous proposons que la semaine de 21 heures, ou son équivalent, distribuée sur l’ensemble de l’année, devrait devenir la norme utilisée par les gouvernements, les employeurs, les syndicats, les employés et les autres. »


Avec leurs 35 heures, les Français apparaissent donc comme des précurseurs!
=:o)

Écrit par : Azrael | 22/03/2010

Etre retenu comme premier sur la question de la qualité de vie dans un classement, c'est toujours positif mais le problème de la société française, c'est qu'elle ne veut intrinsèquement pas de changements, préfère le statu quo et surtout ceux qui sont contre les grèves, iront jusqu'à comprendre même s'ils désapprouvent les actions de débrayage ou coup de poing. Un autre point à soulever. Les sociétés françaises figurent parmi les fournisseurs d'électronique les plus performants au monde, essentiellement destinés à la sécurité : des système de contrôle biométrique à empreintes digitales utilisant les cartes à puces, de signature électronique, etc... et pourtant c'est le dernier pays en Europe à ne pas avoir la carte électronique qui est fiable, sûre, précise et pourrait être un outil de contrôle, de simplification, de traçabilité, d'interopérabilité administratif - C'est un paradoxe, les Français ont peur que l'Etat envahisse leur sphère privée et surtout sont contre le contrôle social- C'est le syndrome du "dernière village gaulois" qui est enraciné dans toute la société française et qui empêche tous les gouvernements de gauche ou de droite d'avancer dans les réformes essentielles.

Écrit par : demain | 22/03/2010

Les commentaires sont fermés.