30/11/2009

L'initiative anti minarets

Sommes nous racistes ? Et pourquoi les Suisses ont-ils voté pour l'interdiction de construire des minarets ?


Bien que cela m’ait été complètement égal et que par conséquent j’aie voté contre l’interdiction, cette initiative est quand même passée. La construction de minarets est donc interdite en Suisse. Serions-nous donc racistes ? Pourtant les musulmans de Suisse se trouvent bien chez nous. Et selon les propres termes de leurs dirigeants, tous les pays musulmans ont toujours considéré la Suisse comme un pays d’accueil, tolérant et ouvert.

Or ces mêmes pays hurlent maintenant à l’unisson contre nous. La Suisse serait devenue un pays intolérant et xénophobe et des mesures de rétorsions devraient être prises. Or que je sache la construction de mosquées n’est pas interdite. Ni la pratique de la religion musulmane. Et il existe plusieurs mosquées sans minarets, ne serait-ce que la plus célèbre, la mosquée El Aqsa à Jérusalem. D’ailleurs le Coran ne réclame pas de minarets. Alors où est le problème ?

Les musulmans pratiqueraient-ils un double langage et ne nous aimeraient-ils que si nous acceptons toutes leurs coutumes ? C’est probablement le cas des pays moyen-orientaux dont la plupart sont des régimes totalitaires où le peuple n’a rien à dire et ne peut que clamer à l’unisson avec leur roi, président ou ayatollah. Et notre vote est une baffe à leur omnipotence.

Et pourquoi les Suisses ont-ils voté pour cette initiative ? Sûrement pas pour des raisons esthétiques ni par peur d’une islamisation rampante de la Suisse. Mais probablement parce qu’ils en ont assez des pays musulmans terroristes qui narguent ouvertement l’occident et dont le but avoué par leurs chefs (Ben Laden, Ahmadinejad) est justement son anéantissement. Et ils en ont marre de Monsieur Kadhafi qui se fiche complètement de la Suisse et de la démocratie.

Par ce vote, les Suisses ont simplement voulu marquer le pas et faire comprendre qu’ils en avaient assez que leur pays se fasse taper sur la tête et accepte tout sans réagir. C’était une occasion et ils l’ont prise.

Commentaires

Évidemment que les suisses sont racistes et xénophobes;pas tous mais un grand nombre,comme l'illustre le résultat de ce référendum ubuesque.Un minaret de six mètres et sans appel à la prière.Franchement!Vous voulez bien des étrangers comme larbins,mais pas comme citoyens.Et je ne suis pas musulman.

Écrit par : Jean Corbeil | 30/11/2009

Les minarets ne sont qu'une affaire de "construction", comme un bâtiment, c'est une chose. Et poindre une once de racisme et de xénophobie dans cette affaire est incompréhensible.

Écrit par : oceane | 30/11/2009

Les méthodes utilisées par l’UDC sont des stratégies appliquées par tous les états totalitaires de gauche comme de droite.

L’UDC est sur la voie d’un coup d’état totalitaire ouvrant ainsi la porte aux mouvements anarchiques capables de bouleverser notre état de droit.

Écrit par : Hypolithe | 30/11/2009

Ce n'est pas du racisme, les Suisses n'ont pas interdit la liberté de culte aux musulmans, il n'est pas question de les expluser, ni de les marginaliser. Il faut cesser d'enfler une polémique inexistante sur le fond. Les musulmans sont toujours les bienvenus, ils peuvent toujours pratiquer leur religion librement, prétendre le contraire est tendancieux et vise justement à instaurer un sentiment de gêne qui n'a pas lieu d'être.
Quant au propos du "coup d'état totalitaire", cela me fait bien rire, on le risque bien plus par une gauche idéaliste qui a toujours peur de faire passé ses idéologies farfelues devant le choix du peuple et préfère les imposer à la va-vite...

Écrit par : bob | 30/11/2009

Lettre envoyée à tous les parlementaires suisses
-------------------------------------------------------

Maintenant que l'initiative contre les minarets est passée, il faut ouvrir tous les dossiers en rapport avec les normes islamiques. Il est impératif à cet égard de lancer une nouvelle initiative contre les cimetières religieux qui sont basés sur un principe raciste: refus de se faire enterrer à côté d'un mécréant.

J'invite tous les partis politiques suisses à adopter la proposition que j'ai publiée dans mon site:
http://www.sami-aldeeb.com/articles/view.php?id=412
Il s'agit de mettre en vigueur un projet de loi fédérale de 1880 interdisant tout cimetière religieux sur le territoire suisse et toute ségrégation entre les morts sur la base de la religion.

PS: Télécharger gratuitement neuf de mes livres: http://www.sami-aldeeb.com/articles/view.php?id=410

Écrit par : Sami Aldeeb | 30/11/2009

Les musulmans Suisses ne s'expriment guère, mais leurs défenseurs le font souvent d'une manière qui fait étrangement penser aux manifestations fanatiques organisées dans certains pays en défense de l'Islam.

Écrit par : Mère | 30/11/2009

(suite) On trouve donc maintenant chez nous en Suisse, un certain nombre de Musulmans qui détestent tout ce que nous sommes, mais restent quand même ici, et un certain nombre de Suisses qui ont honte de l'être, mais ne songent ni à changer de nationalité ni à s'exiler.
Quel masochisme chez tous ces gens.

Écrit par : Mère | 30/11/2009

@ Mère
Wehret den Anfang ! / Principiis obsta!

Écrit par : Hypolithe | 30/11/2009

@Hypolithe
Cette sage (?) parole peut s'appliquer à tout et son contraire. C'est évidemment dû au fait que l'on ne peut jamais prévoir quel sera le résultat final d'une entreprise. Non seulement cela, mais lorsqu'une mesure est prise à titre préventif, il est impossible de prouver que c'est elle qui a été efficace et non quelque autre circonstance ou action. Ainsi l'attitude de Chamberlain aurait été la bonne si Hitler s'était ressaisi, ou si un coup d'Etat avait empêché qu'il commence à mettre ses projets à exécution.
En l'occurrence vous avez apparemment choisi le contexte que je viens d'évoquer, puisque l'allemand précède le latin, même si vous semblez en faire un autre usage. Cependant, comme dit un certain Contrarian repéré sur Google "What bothers Contrarian about slippery slope arguments is that they always seem to be used as an excuse to avoid doing the right thing." Finalement c'est l'histoire qui juge, puisque le "vainqueur a toujours raison".

Écrit par : Mère | 30/11/2009

@ Mère
Mon allusion se réfère à l'UDC et ses tendances racistes, xénophobes, anti-musulman, anti-juif pour ces derniers en catimini car ils ont une peur bleue de l'article 261bis du Code pénal suisse

Écrit par : Hypolithe | 30/11/2009

Les commentaires sont fermés.