04/11/2009

Une Suisse blanche et pure

 

L'initiative pour l'interdiction d'exporter du matériel de guerre est une utopie dangereuse et irresponsable.


Une Suisse blanche comme la colombe et pure comme un souriant bébé. D’après le comité d’initiative nos armes tuent partout des civils innocents et en s’interdisant d’exporter des armes la Suisse donnerait un signal fort pour la paix et gagnerait en crédibilité à l’échelle mondiale.

Certes nos armes tuent et l’exportation d’armes est une épine qui gratte le sens de la neutralité. On ne veut donc plus se sentir responsables de la morts de civils innocents. On veut être pur et pouvoir dire « c’est pas nous, c’est l’autre ». Comme le fit Ponce Pilate, qui s’est lavé les mains. Or des morts, hélas, il y en aura toujours, et ce n’est pas cette initiative qui en réduira le nombre. Au contraire car les autres exportateurs ne sont pas aussi vigilants que nous quant à leur utilisation.

Quant au signal fort, il le serait certainement car le monde entier rigolerait et en particulier les pays qui exportent leurs armes et qui ne cesseront jamais de le faire. Ce serait un grand bravo pour notre pays qui laisserait ce marché à leur disposition. Même la Suède, pays neutre comme nous et qui exporte ses avions et ses armes, en serait renversée de consternation.

Quant à notre crédibilité, rappelons simplement que celle-ci repose sur un rapport de forces. Un prof est crédible parce qu’il est plus fort que l’élève. Une entreprise est crédible tant qu’elle fournit ce qu’elle promet et respecte ses engagements. Alors comment voulez-vous qu’une Suisse qui renonce à tout et se laisse bafouer sans broncher (secret bancaire, directives de l’UE, armes) soit plus crédible ?

Dire OUI à cette initiative serait un suicide de plus. En attendant les autres que les doux rêveurs de cette initiative nous préparent. Comme interdire l’exportation de nos produits chimiques (on peut en faire des explosifs) et de notre technologie (détournement à des fins militaires). Ou supprimer nos banques (l’argent est le nerf de la guerre). Et interdire l’enseignement des sciences (trop dangereux).

Cette initiative est donc irresponsable et lâche et complètement utopique. Il serait plus judicieux de durcir nos conditions d'exportation (acte responsable) que de les interdire (fuite devant ses responsabilités)

Les commentaires sont fermés.