29/10/2009

Dieu et les mosquées

Dans son arrogance, l'homme a osé baptiser Dieu et a exterminé les hérétiques et les incroyants.


Quelle que soit la position que l’on adopte face au problème des mosquées en Suisse, je pense qu’il serait temps que nous prenions conscience de l’arrogance de nos diverses religions face à la Vérité que celles-ci sont censées nous enseigner, l’amour de l’autre, sa reconnaissance et l’acceptation de ses propres valeurs.

Cette guéguerre religieuse est à nouveau un signe d’intolérance. Justifiée peut-être par les extrémismes de la charia (lapidation, mise à mort des apostats par exemple) ou par le fait que certains pays musulmans ne tolèrent pas les autres religions. Mais injustifiée de par la tolérance que nous enseignent en principe toutes les religions. Et même le Coran. Car la radicalisation des lois coraniques vient peut-être aussi de l’emprise que l’occident veut imposer au monde. Pour la maîtrise du pétrole.

Alors, quelle que soit notre position, réfléchissons aux raisons de ce qui nous sépare les uns des autres et à la valeur des dogmes qu'on nous enseigne. Car qu'on l'appelle Dieu, Allah ou Jéhovah, cet Etre Suprème que nous vénérons ne se trouve-t-il pas partout, dans un brin d'herbe qui pousse, dans l'animal qui nous aime ou nous craint, dans la splendeur du soleil couchant, dans la brise ou la tempête, dans l'homme que l'on aime ou que l'on déteste.

Et que l'on soit juif, chrétien ou musulman, ne somme-nous pas tous issus de la poussière universelle et n'y retournerons-nous pas tous ?

 

L’homme a baptisé Dieu

De tous temps, l’homme a eu conscience de sa petitesse devant les forces de la nature. Il a donc inventé des Dieux. Puis Abraham a eu la révélation d’un Etre Unique et tout puissant. Il l’a nommé Jéhovah, l’Etre Unique de la religion juive. Puis, avec Jésus Christ et Mahomet,  les religions chrétiennes et islamiques sont apparues. Chaque religion procédait de la même Vérité mais l’exprimait à sa manière, aux noms de Jéhovah, Dieu et Allah qu’elles donnaient cet Etre Unique et tout puissant.

Et au nom de cet Etre Unique les hommes ont commencé à s’entre tuer sous prétexte que leur « Etre » était le seul et que tout ceux qui l’adoraient autrement n’étaient que des infidèles ou des hérétiques. Dans son arrogance, l’homme a donc baptisé l’Etre Unique et a codifié les manières de l’adorer. Il a dogmatisé la Bible, la Thora, le Coran, la Charia, le Nouveau Testament. Et les conséquences en furent l’Inquisition, les guerres de religion, les croisades, le Djihad et les exterminations de toutes sortes. En un mot la mort. Et toujours au nom de cet Etre Unique et tout puissant.

Et au sein des diverses religions, les hommes continuent à s’entre tuer ou à se rejeter. Les sunnites et les chiites se font mutuellement exploser. Et bien que plus pacifiques (aujourd’hui !), les catholiques, orthodoxes et protestants n’arrivent pas à s’entendre.

L’homme ne connaît plus que les dogmes qu’il a lui-même inventés sans penser que le seul dogme valable est l’amour, la reconnaissance de l’autre et l’acceptation de ses différences et de ses valeurs.

13:12 Publié dans Région | Tags : dieu, intolérance, dogmes | Lien permanent | Commentaires (2)

Commentaires

Les grands enseignements spirituels nous disent-ils vraiment que nous combattons l'obscurité parce ce que nous sommes du côté de la lumière et de la paix ? Nous disent-ils de lutter contre le côté "indésirable", le mauvais et le noir ? C'est une grande question. S'il y a une sagesse dans les enseignements sacrés alors il ne devrait jamais y avoir de guerre. Aussi longtemps que l'on continue la guerre, que l'on essaie de se défendre ou d'attaquer, l'action n'est pas sacrée, elle est profane, dualiste, c'est la situation d'un champ de bataille.
Il ne faudrait tout de même pas attendre des grands enseignements quelque chose d'aussi simpliste, essayer d'être bon, combattre le mal, ça, c'est plutôt une approche de western hollywoodien – avant même d'avoir vu la fin, on sait précisément que les bons auront la vie sauve et que les méchants seront écrasés. Cette approche est un peu simplette, c'est évident.
CHÖGYAM TRUNGPA, Pratique de la voie tibétaine.

Écrit par : Azrael | 29/10/2009

Merci de votre commentaire.
Mais je ne dis pas que nous sommes bons ou méchants. Je dis simplement trois choses.
1) Dieu (s'il existe) est UN et non plusieurs comme tentent de nous faire croire les multiples religions
2) On le trouve partout
3) Et il vaudrait mieux pour l'humanité d'être "bonne".

Écrit par : Lambert | 29/10/2009

Les commentaires sont fermés.