21/10/2009

Les minarets

Les minarets font-ils peur ?


Le sujet soulève une polémique qui ne s’attache qu’à l’image et oublie les fondamentaux. L’affiche de l’UDC qui montre une femme en bourka et des minarets-missiles est l’image choc qui veut nous convaincre par la peur. Et l’affaire Kadhafi vient encore plus nous convaincre que « tous ces musulmans ne sont que des truands ».

A priori je serais donc plutôt tenté de dire OUI à l’initiative anti-minarets. Juste pour montrer à Kadhafi que la Suisse ne se laisse pas faire. Mais à la réflexion je crois qu’il s’en ficherait complètement et verrait plus ce refus comme une opportunité supplémentaire de nous défier. Par contre, en refusant les minarets on s’érigerait en censeurs de l’Islam. Et de quel droit ? De celui des chrétiens ? Mais les chrétiens sont tolérants. Ce n’est donc pas une raison.

A la réflexion donc, je voterai NON car le contraire serait une offense envers des hommes et des femmes qui ont le même Dieu que nous mais l’expriment autrement.

Néanmoins pour beaucoup d’entre nous l’Islam fait peur. Tous ces attentats, l’Irak, l’Iran, les Talibans, Al-Qaïda, l’intégrisme musulman, Kadhafi.

Je vais donc essayer d’expliquer pourquoi l’Islam nous fait peur et pourquoi c’est stupide.

 

La civilisation islamique fut et est encore une grande civilisation. Lorsqu’au Moyen-âge l’Europe s’enfonçait dans les ténèbres de l’Inquisition et des luttes de pouvoir, l’Islam régnait sur tout le Moyen Orient et rayonnait par ses arts, son architecture et ses sciences. Au IXème siècle le mathématicien kurde Al-Khawarizmi posa les bases de l’algèbre. Et au XIIème siècle, alors que l’Europe calculait encore à l’aide des chiffres romains, l’italien Fibonacci découvrit la numérotation décimale lors d’un voyage au Moyen-Orient.

Or sous prétexte d’évangéliser les « Infidèles » et de libérer le tombeau du Christ, les croisades (de 1095 à 1291) furent l’occasion de piller les richesses de l’Islam. Comme l’Eglise le fit d’ailleurs plus tard avec les peuples Mayas et Incas en Amérique.

Puis longtemps après vint la période des colonisations. Afrique, Moyen-Orient, Orient. Et chaque fois les peuples colonisés furent spoliés de leurs richesses et trop souvent traités comme des esclaves. Il est donc évident qu’une fois libérés, ces peuples aient une certaine rancœur envers l’oppresseur blanc et chrétien.

Et nous voici aujourd’hui. Et l’occident blanc et chrétien n’a toujours pas compris que la culture de tous ces peuples est différente de la nôtre. Il veut imposer la démocratie en Irak et en Afghanistan alors que de part leur culture et leur histoire ces peuples ne peuvent la comprendre puisque pour eux la loi coranique prime sur toute organisation politique et sociale. Tout ce qu’ils comprennent c’est que l’occident chrétien fait la guerre à l’Islam. C’est donc ainsi qu’une partie de l’Islam s’est radicalisé en un Islam intégriste et terroriste. Al-Qaïda, les Talibans, le Hamas. Leur but est d’anéantir les « croisés » et les juifs pour instaurer une civilisation islamique dans le monde.

L’Islam est donc apparemment en guerre contre l’occident puisque ses intégristes nous attaquent par des attentats meurtriers incessants.

Mais c’est oublier deux choses.

D’une part les musulmans intégristes représentent une faible minorité des musulmans. Mais on ne parle que d’eux puisque leurs bombes font beaucoup de victimes. Ils interprètent le Coran à leur manière et en faussent les paroles pour convaincre les autres de la justesse de la djihad (guerre sainte) et de la radicalisation des mœurs (femmes esclaves, port de la bourka). Or le Coran ne prône ni la djihad ni n’impose la bourka aux femmes. La religion musulmane est pacifique et les femmes y jouent un rôle important, tout comme dans les religions chrétienne ou juive.

D’autre part il existe deux sectes islamiques, les chiites et les sunnites qui s’opposent dans une guerre sainte interne. La situation n’est donc pas claire au sein même du monde musulman.

Cette situation ambiguë d’un Islam en guerre contre l’occident et contre lui-même fait donc peur. Et cette peur est encore accentuée par l’immigration de tous ceux qui ont fui leur pays pour échapper à la famine et aux tueries car hélas, parmi eux il y a des dealers, des voleurs et des meurtriers. Comme il y en a d’ailleurs aussi chez nous et dans tous les pays européens. Mais ces immigrants sont musulmans et c’est là le problème car on généralise le crime à toute la religion. Il en résulte donc pour nous une image fortement négative de l’Islam et il devient difficile d’accepter que les quelques mosquées édifiées dans notre pays puissent s’orner d’un minaret. Ce serait pour beaucoup d’entre nous le symbole d’un Islam conquérant meurtrier et le premier pas vers une islamisation lente de notre pays.

Mais ce serait oublier que l’Islam n’est pas une religion conquérante qui cherche à convertir les « incroyants ». Les seules religions conquérante sont la religion chrétienne et ses différentes sectes. L’islam est tolérant et fier. Il ne se radicalise et devient conquérant que si on l’attaque ou si la politique l’incite à le faire. Mais alors ce n’est plus une question de religion mais d’expansion territoriale. Et quel musulman Suisse voudrait agrandir la Suisse ?

Ainsi, qu’il y ait ou qu’il n’y ait pas de minarets sur les mosquées de Suisse me paraît être de peu d’importance pour les non musulmans. Par contre, pour les musulmans, l’existence d’un minaret les rapproche de leur culture et leur montre plus clairement le lieu de leur culte, de leurs prières et de leurs rassemblements. Et si l’Islam nous fait encore peur, restons simplement vigilants.

Commentaires

Pour comprendre l'initiative contre les minarets, il savoir ce qui suit:

Les musulmans sont en train de multiplier leurs revendications en Suisse et sont confrontés à une résistance de la part de la majorité chrétienne qui ne comprend pas pourquoi par exemple les femmes musulmanes portent le niqab voire la burqa dans leur pays. Même la Jordanie http://www.ammonnews.net/article.aspx?articleNO=42114 veut l'interdire parce que des voleurs s'y cachent, et à Londres http://www.debbieschlussel.com/2886/more-burka-clad-crime-the-burka-terrorist/ des terroristes s'en sont servis. Plusieurs demandes de construction de minarets (avec l'aide de l'Arabie saoudite qui ne respecte pas la liberté religieuse des chrétiens) ont été déposées, et la population y est hostile parce qu'elle ne veut pas que ces minarets soient utilisés pour lancer l'appel à la prière. Les musulmans disent qu'ils ne vont pas s'en servir, mais en fait ils s'en sont servi en Allemagne malgré leur promesse de ne pas le faire. C'est la raison pour laquelle une initiative a été lancée contre la construction des minarets.

La question qui se pose est celle-ci: est-il nécessaire d'avoir des minarets pour pratiquer la religion musulmane en Suisse? La réponse est non. La mosquée Al-Aqsa à Jérusalem n'a pas de minaret, et pourtant on y prie. Il existe en Suisse plus de 200 lieux de culte, et les musulmans (en majorité des étrangers) pratiquent librement leur religion en Suisse, contrairement au chrétiens en Arabie saoudite qui construit les mosquées en Suisse. Aucun lieu de culte musulman n'est attaqué en Suisse alors qu'en Égypte pratiquement chaque semaine les lieux de culte des chrétiens (des citoyens égyptiens!) sont attaqués par des musulmans. Si les minarets ne seront pas utilisés - comme le promettent les musulmans -, et si les minarets ne sont pas nécessaires pour pratiquer le culte, pourquoi dans ce cas les construire?

Si demain l'initiative contre les minarets échoue, les musulmans vont réclamer des minarets partout, et il y aura des oppositions de la part de la population, avec des recours à des tribunaux à ne plus finir. La paix confessionnelle sera troublée, et les musulmans en seront les premiers perdants. Si la paix confessionnelle est au prix de la renonciation à des minarets inutiles et inutilisables, il vaut mieux renoncer à ces minarets dans l'intérêt même des musulmans. Pour cette raison j'invite les musulmans de nationalité suisse à voter en faveur de l'initiative contre les minarets, parce que c'est dans leur intérêt d'avoir la paix confessionnelle en Suisse. Sans paix confessionnelle, la vie sera infernale en Suisse. C'est la raison pour laquelle je voterai en faveur de l'initiative contre les minarets.

Voir à cet égard: http://blogdesamialdeeb.blog.tdg.ch/archive/2009/10/10/position-en-faveur-de-l-initiative-contre-les-minarets-en-tr.html

Écrit par : Sami Aldeeb | 21/10/2009

Cher Sami,

Vous mélangez tout.
1) les lois actuelles (construction, ordonnance sur le bruit, loi sur les cultes, ...) interdisent de faire un appel à la prière et de construire n'importe quoi. (voir communiqué du Conseil d'Etat qui rappellent les lois en vigueur)
2) Oui, le niqab dérange. Donc il faut une loi contre les niqab. Interdir les minarets n'y changera rien.
3) des minarets partout ??? : actuellement il n'y a pas encore de loi qui les interdits et il n'y en a que 4 en Suisse et 2 en demande de permis de construire : une déferlante ??? non !

Et pour finir, je comparerai l'initiative sur les minarets avec le scandale des bonus dans les banques :
Si on trouve scandaleux les bonus dans les banques, il ne faut pas faire une initiative pour supprimer les néons sur les façades des banques, cela ne change rien. Si on veut interdir le fanatisme musulman cela ne sert à rien d'interdir les minarets.

Philippe

Écrit par : Philippe C | 21/10/2009

Vous dites: "les musulmans intégristes représentent une faible minorité des musulmans"... certes, mais ils constituent une minorité très agissante et particulièrement dangereuse. Ils sont jusqu'au boutistes et leur intolérance n'a d'égale que leur cruauté aveugle. En Suisse, ils ont leurs représentants, les frères Ramadan, notamment. Le refus de l'initiative, comme le souligne très justement Sami Aldeeb, provoquera des troubles nombreux car il sera une porte ouverte... Des demandes de constructions minarets fleuriront partout et les oppositions aussi...

Donc, refuser les minarets, c'est n'est pas faire acte d'intolérance, ni mettre en danger la paix religieuse. C'est au contraire lancer un appel aux musulmans qui résident dans ce pays en leur disant qu'ils doivent s'intégrer et accepter la culture de ce pays. La culture prédominante ici est judéo-chrétienne, pas islamique. Ils peuvent le faire sans renoncer aux préceptes de leur religion. Les pays musulmans l'ont bien compris car ils interdisent, eux, la construction d'églises sur leurs territoires.

S'ils veulent avoir des minarets, et vivre dans leur culture, les musulmans peuvent exercer un droit que nul ne leur contestera, celui du départ.

Écrit par : Déblogueur | 21/10/2009

Cher Philippe,

Je sais qu'il y a des lois, et je sais que les autorités suisses et les musulmans disent qu'ils ne veulent pas que les minarets servent à lancer l'appel à la prière. Mais vous connaissez aussi la politique du saucissonnage. Les promesses n'engagent que ceux qui y croient. L'Allemagne l'a appris à ses dépens. Regardez:
- http://blogdesamialdeeb.blog.tdg.ch/archive/2009/10/15/es-geht-los-in-rendsburg-soll-der-muezzin-plarren.html
- http://blogdesamialdeeb.blog.tdg.ch/archive/2009/10/15/rheinfelden-arger-um-lautsprecher-auf-dem-minarett.html

Et si les minarets ne serviront pas à lancer la prière (qui est leur objectif), et ils ne sont pas nécessaires pour pratiquer la religion (la mosquée Al-Aqsa de Jérusalêm n'a pas de minaret: http://www.islam-2012-newworldorder.com/fr/Lislam_et_la_foi/Aqsa2.jpg), à quoi bon tenter le diable? Pensez-vous que les minarets sont des sapins de Noël?

Vous dites qu'on n'a que quatre minarets.... mais me garantissez-vous qu'il n'y en aura pas d'autres demain si l'initiative échoue? Et que ferez-vous si les musulmans demandent de construire des minarets dans chacune des 2636 communes suisses ... avec l'argent de l'Arabie saoudite qui emprisonne et expulse ceux qui pratiquent le culte chrétien sur son sol même dans leurs maisons? Pensez-vous que les tribunaux suisses ne sont pas assez occupés ... pour les encombrer encore plus avec des recours à ne plus finir contre la construction des minarets?

Les minarets, le niqab et la burqa semblent ne pas avoir de liens entre eux. Détrompez-vous. Cela s'inscrit dans le même registre de la politique de saucissonnage dans lequel les islamistes excellent... et qui échappe généralement aux enfants de choeur. Lisez peut-être sur la dissimulation:
http://www.sami-aldeeb.com/articles/view.php?id=414

Écrit par : Sami Aldeeb | 21/10/2009

Lorsque nous pourrons contruire des églises dans leur pays. Alors nous reverrons l'idée les minarets. En Suisse il est interdit de se déguiser mise à par pour l'escalade. alors pourqui devrions-nous tolérer un tel déguisement à longueur d'année????????

Écrit par : lulu | 21/10/2009

Cher Sami,
J'ai lu avec grand intérêt votre article sur la dissimulation. Et chose curieuse j'y retrouve bon nombre de thèses des Jésuites. Et encore plus fou, les chrétiens eux-mêmes (et sans avoir lu votre article) pratiquent la dissimulation avec un art consommé. Il suffit pour s'en convaincre d'écouter les discours de certains hommes politiques ou de personnalités publiques. La langue de bois n'est-elle pas de la dissimulation ?
Quant à la mosquée Al-Aqsa (construite sans minaret), elle est en haut d'une colline et surplombe Jérusalem.
Enfin la burka. Croyez-vous que les femmes musulmanes vont l'adopter en Suisse ? D'abord il faudrait qu'elle le puissent. Ensuite la burka n'est pratiquée que dans de rares pays musulmans. Enfin la burka n'est pas mentionnée dans le Coran. C'est une pratique qui fut instaurée plusieurs siècles après la mort de Mahomet par certains imams radicalistes. Et pour finir, les femmes musulmanes veulent se libérer du joug de lois extrêmistes. En Iran par exemple, pays pourtant très sensible, les femmes sont relativement libres.
Donc si vos arguments sont bons, ils ne tiennent pas face à l'évolution de l'Islam vers la modernité. Evolution d'ailleurs qui ne remet pas le Coran en cause.
A titre d'exemple, dans les années 60 en Grèce orthodoxe les femmes des villages ne pouvaient sortir de chez elles qu'avec leur mari. Et si celui-ci mourait elles ne pouvaient épouser que leur frère. Et si ce n'était pas possible elles restaient recluses chez elles, nourries par leurs proches. En fait des conditions de vie assez similaires à celles des femmes musulmanes chez les Talibans. Et qu'en est-il aujourd'hui, 50 ans après ?

Écrit par : Lambert | 21/10/2009

L'évolution de l'Islam vers la modernité est souhaitée aussi par moi, mais elle ne peut se faire que si on fait face aux milieux intégristes qui veulent tirer l'islam en arrière. D'où la nécessité de tenir bon aussi en Occident. Il y a les deux courants, et il faut soutenir celui qui va de l'avant. Des pays qui avaient abandonné le droit pénal islamique y sont revenus (Iran, Pakistan et autres). Même la Ligue arabe a préparé un projet de code pénal à servir comme modèle aux autres pays arabes, un projet qui prévoit la lapidation des femmes, l'amputation des mains et l'exécution des apostats.

Écrit par : Sami Aldeeb | 21/10/2009

J'ai le plaisir de vous informer que je serai le samedi 28 novembre 2009 à 18 h.30 à l’hôtel des Vignes à Uvrier près de Sion, invité par le Mouvement Chrétien Conservateur Valaisan. Je ferai une conférence sur "L'avenir des musulmans en Occident, cas de la Suisse".

Je vous prie de le faire connaître autout de vous le plus largement possible.
Dans l'attente de vous rencontrer nombreux, je vous prie d'agréer mes salutations les meilleures.

Dr. Sami Aldeeb Abu-Sahlieh
Centre de droit arabe et musulman
Email: sami.aldeeb@yahoo.fr Site: www.sami-aldeeb.com

Écrit par : Sami Aldeeb | 08/11/2009

Arrêtez de parler de peur de l'islam. On a peur de ce que l'on ne connaît pas. Or, il faudrait être aveugle, sourd et débile pour ne pas savoir ce qu'est l'islam.Chaque jour nous apporte son lot de preuves de ce qu'est l'islam. Le musulman modéré c'est celui qui n'a pas de pouvoir, ou n'est pas encore membre de quelque groupuscule dit de "vrais musulmans".D'ailleurs, les hommes musulmans et leurs enfants mâles excercent leurs talents de dictateurs à la maison.Au nom de l'islam! N'est-ce pas, chères musulmanes et sempiternelles pleurnicheuses auprès des associations "d'infidèles" vouées à la défense des filles mariées de force et autres turquettes massacrées, "pour l'honneur", disent-ils, par leurs frères et oncles?
L'islam a beau se travestir en religion. Il reste une secte, car l'on ne peut en sortir, sans être condamné à mort grâce à une fatwa émise par le moindre imam du plus petit trou du c...du monde. Les apostats de l'islam sont des morts en sursis, alors que ceux qui quittent d'autres religions pour entrer en islam sont fêtés et même invités à s'autocongratuler sur les plateaux de télé. L'islam se sabordera de lui-même, car il est irréformable, et dépendant d'un livre irréformable.
Un autre facteur qui le conduira à sa perte: la haine entre shiites et sunnites.Bonjour, Mosul, bonne nuit Basora et Baghdad!Le jour où Ahmadinejad aura sa bombe tant redoutée, vers qui croyez-vous qu'il la lancera en premier? Vers le roi d'Arabie Saoudite et La Mecque. Mais tout cela pourrait ne regarder que les musulmans, s'ils se décidaient à fiche la paix au reste du monde, au lieu de chercher à le convertir.
D'autre part, pour en revenir à ce cliché de la peur, il n'est question que de réclamer de la part des musulmans une certaine dose de réciprocité. Voilà le mot qu'ils ne peuvent pas supporter!Oui, à quand, dans les pays dominés par l'islam, des présentateurs de journaux télévisés, des animateurs de radio, des ministres (cf.Rachida et autres Fadela)répondant aux prénoms de Christian, Jean-Bernard, Joséphine ou Marjolaine? Même quand ils engagent des joueurs de football ou sprinters, iles rebaptisent Omar ou Ali. A quand les églises autorisées à y sonner les cloches? Quand elles y subsistent pour des raisons archéologiques ou touristiques,elles ont les clochers décapités ou sont carrément transformées en mosquées. Qui a dit "moitié de Chypre,violemment prise par la Turquie et jamais rendue"?
Ne faites pas aux autres, ce que vous ne voudriez pas que l'on vous fît. C'est la maxime que Mohamed aura oubliée,en plagiant l'Evangile de Jésus-Christ, après avoir fait son beurre dans la Torah.Dommage, car elle eût incité ses adeptes d'hier et d'aujourd'hui à permettre aux non-musulmans de vivre chez eux comme eux exigent et obtiennent de le faire chez les autres.Il est tout de même cocasse d'entendre les inventeurs de la dhimmitude se plaindre d'être, à leur tour, traités comme des dhimmis...
Sans parler des jeunes filles coptes qui, en Egypte, sont presque quotidiennement enlevées sur le chemin de l'école, puis violées et enfin tuées ou mariées à leurs bourreaux musulmans.Et l'arsenal de lois qui, dans ledit pays, empêche les membres de cette communauté mille fois antérieure à l'islam, de postuler à une myriade d'emplois accessibles à leurs concitoyens.
Réciprocité!Chers soumis,apprenez donc ce mot à vos enfants, et le monde ira mieux. Pourquoi n'émigrez-vous jamais ou très rarement, vers les pays où l'islam triomphe, avec ses muttawas, fatwas, flagellations et décapitations pour un oui ou un non? Bizarre! J'ai voté contre l'édification de minarets en souvenir de propos tenus par un certain Erdogan à propose de femmes baïonettes et autres joyeusetés (citation archi-connue et facile à retrouver chez Google). Il a au moins le mérite de la franchise. Une femme en burqa, c'est un minaret ambulant. Et ceux qui critiquent le vote suisse, tout en se posant des questions, hélas tardives, sur leur identité, n'ont aucune leçon à nous donner.Ils sont seulement hypocrites. L'Islam, ancêtre du nazisme (Coran=Mein Kampf) se sent morveux? Qu'il se mouche, et se regarde dans le miroir de ses propres turpitudes au lieu de crier à la victime. De toute façon,les musulmans en mal d'arguments savent très bien comment faire: menaces, couscoussières farcies de clous et explosifs, voitures piégées, etc...fût-ce au prix de la vie de leurs propres enfants, femmes, frères et moutons.

Sans haine, mais avec des yeux pour voir et des oreilles pour entendre,

Marwana

Écrit par : marwana | 09/12/2009

Les coptes en effet sont traités en sous-citoyen et risquent leur vie quotidiennement. Cantonnés au Caire dans le quartier insalubre des chiffonniers, ils peuvent vivre leur fois mais dans la plus grande discrétion alors que dans les campagnes, les coptes sont plus exposés. Les chrétiens du Moyen-Orient prennent le chemin de l'exil notamment les Chaldéens(assassinat, églises détruites, intimidations...) sous la pression des sunnites et chiites par jalousie parfois car en général mieux éduqués. On les retrouve en Syrie ou Jordanie mais en Europe, notamment la Bavière et au Canada, USA. C'est un triste constat, la chrétienté dans 50 ans ne sera plus qu'un vague souvenir. Nous devons soutenir les populations chrétiennes du Moyen-Orient car elles font la richesse de cette région.

Écrit par : demain | 09/12/2009

Vous avez raison, il se passe beaucoup d'atrocités dans le monde musulman.
Mais vous semblez ignorer deux choses.
L'Islam est basé sur le Coran d'une part et sur d'innombrables hadiths qui sont des textes rédigés par des imams et qui n'ont rien à voir avec le Coran lui-même. Ils n'en sont qu'une certaine interprétation. Et c'est là le problème, car ces textes sont la source de tous ces extrêmismes.
D'autre part on observe la même chose dans la religion chrétienne. En fait il existe de nombreux chrétiens se référant à des textes différents. Et même dans la religion catholique il existe des "hadiths". Ce sont les dogmes énoncés au cours des siècles par différents conciles et papes. Savez-vous par exemple que le dogme de l'immaculée conception fut décrété en 1864 par le pape Pie IX ? Et que celui de l'infaillibilité papale fut décrété en 1870 ?
Curieux n'est-ce pas.
Et vous n'êtes pas sans ignorer que la religion chrétienne elle-même, celle du Christ qui a proné la paix, a torturé, tué et anéanti des civilisations entières.
Dès que l'on parle de religion les gens s'excitent et n'écoutent plus ni leur raison ni leur coeur. Et tous les extrêmismes se nourrissent de cela.
A propos, j'écris sous mon nom.
Et vous le faites sous un pseudonyme, "marwana". Dommage.

Écrit par : Lambert | 09/12/2009

"Sunna", qui a donné "sunnite", veut dire tradition. Les hadiths constituent, surtout pour les sunnites, une partie intégrante et inséparable du Coran. Même les shiites s'y réfèrent,quand cela les arrange, en guise de manuel d'imitation de Mohamed. Nous les chrétiens avons bien l'Imitation du Christ transmise par Lamennais! Là où le bât blesse, c'est qu'ils accordent à Ali une importance presque égale à celle de Mohamed.
A propos d'atrocités, ni le chrétien le plus cruel, ni l'institution à dénomination chrétienne la plus injuste, ne saurait citer, dans l'Evangile de Jésus-Christ une seule phrase appelant au meurtre des non chrétiens. Tendez l'autre joue...C'est Jésus Christ. Aime ton ptrochain comme toi-même...C'est Jésus-Christ.Que celui qui n'a jamais péché, jette la première pierre...Toujours Jésus-Christ Même les "sabres" dont parlait Mathieu, se rapportaient aux mots, à la force de la parole du Christ. Ce n'était certainement pas un "Aux armes, citoyens!".Jésus disait: Si on refuse de vous recevoir quelque part, secouez le sable attaché à la semelle de vos sandales et quittez ce lieu, cette maison, ce quartier. Lui, contrairement à Mohamed n'a jamais possédé ni épée, ni esclaves, ni chevaux,encore moins des chameaux. Après sa crucifixion, ses apôtres se dispersèrent pour aller, à pieds et sans coup férir, diffuser son message à travers le monde. Thomas, vers l'Inde, Marc vers l'Ethiopie, Pierre, Paul etc...
Jésus n'a jamais fait la guerre, ni coupé la tête à quiconque. Il n'a jamais fait assassiner des poétesses! Mohamed fit massacrer la grande Asma Bint Marwan et tant d'autres femmes libres et intelligentes de l'Arabie préislamique, qui avaient eu le tort de s'opposer à ses prévaricationsns et refuser de se soumettre au joug des hommes.En passant, halte au gros mensonge musulman selon lesquel Mohamed aurait libéré les femmes arabes! Au contraire, avant l'avènement de l'islam, elles étaient libres, choisissaient leurs maris, pouvaient devenir juges, commerçantes et hériter,( leurs part étaient égales à cellles des mâles de leurs familles). Exemple: la riche veuve Khadija de quatorze ans son aînée et que Mohamed épousa, après lui avoir servi de comptable et agent polyvalent dans la vente des chameaux .Pour un qui, selon la légende, ne savait ni lire ni écrire...Hum, bizarre. Après quoi, il se fit offrir en mariage Aïcha, une fillette de six ans, qu'on lui livra quand elle en eut neuf, et qu'il déflora un an plus tard. Là par exemple, les iraniens d'aujourd'hui et autres shiites pakistanais , respectent scrupuleusement l'enseignement des hadiths!
Enfin, avant l'islam, le témoignage des femmes arabes, de la Mecque au Yémen, valait celui des hommes devant les tribunaux.`La Charia vint balayer tous ces droits.
Jésus se déplaçait à pied ou à dos d'âne. Quand le centurion lui trancha l'oreille, il interdit à ses disciples de se jeter sur lui pour le punir. C'est bien pourquoi, même l'Inquisition, mise sans répit devant ses responsabilités, finit par s'arrêter.
Les Croisades? Nous y voilà:oui, il y en eut trois, et Dieu merci.Si le pape Urbain II n'avait pas demandé à des princes et rois d'Europe d'envoyer des chevaliers en Terre Sainte,la bien nommée, pour protéger les lieux saints de la Chrétienté,nous n'aurions même plus eu, depuis des siècles, un caillou sur lequel aller nous recueillir en souvenir de Jésus-Christ. Les musulmans, comme ils le faisaient avec les temples et tombeaux sacrés des rois et prohètes juifs (sur celui d'Esther, ils édifièrent une mosquée,avec préservatif au gland doré,s'il vous plaît, et le firent plus tard avec la cathédrale de Damas, où se trouve toujours le puits contenant la tête de Saint-Jean-Baptiste), étaient en train de démolir et piller les églises et attaquer les couvents, surtout de bonnes soeurs.
Comment réagiraient les musulmans d'aujourd'hui s'ils venaient à apprendre que des troupes "de mécréants" (un mot qu'ils réservent régulièrement à tous ceux qui ne partagent pas leur credo)sont en train de fracasser la Kaaba et la Mosquée de Médine où Mohamed eut prié? Du nord au sud, de l'est à l'ouest de la planète, ils lèveraient des hordes qui, pour une fois auraient une bonne raison d'aller tuer, et exterminer.Préparez-vous donc, chers sunnites à l'invasion des shiites. D'ailleurs, chaque année, lors du Hajj, ils y sont aussi étroitement surveillés que le virus H1N1. Et pour cause! On ne compte ni les actes de rebellion, ni les émeutes qu'ils s'appliquent à y fomenter.L'Arabie Saoudite ne survit que grâce à la protection des USA et autres européens. Elle accepta même, plutôt deux fois qu'une, l'entrée des hommes du GIGN français, en ces hauts lieux interdits aux non musulmans.Rappel: aux embranchements des autoroutes, d'immenses pancartes avertissent les étourdis "infidèles". Contre une telle violation des droits de l'homme il n'y a jamais eu une seule protestation de l'ONU; ni des soi-disants champions de tolérance.
Je voudrais seulement inviter les naïfs, bien pensants ou seulement ramollis qui désireraient en savoir davantage sur l'islam, à visiter les nombreux sites, non pas d'affreux islamophobes incultes, mais d'ex-musulmans de tous pays et toutes races.Leurs noms sont éloquents. Il suffit de taper quelques mots-clés comme why I left islam, freedom from islam, deceptions and lies of islam islam danger, islam screwed us, qui plus en a plus en mette.Des apostats par centaines,souvent très instruits, parfois même érudits, connus ou pas, mais obligés de vivre dans la clandestinité. Ils n'ont pas tous, comme Salman Rushdie, Taslimah Nasreen, Ayam Hirsi, Rafa Sultan, Nona Darwish, pour ne parler que de ceux-là, le luxe de s'entourer de gardes du corps.
L'heure de la Résistance aux tentatives d'islamisation de l'Europe a sonné. Ici et là, sur tous les continents des hindous, des athées, des chrétiens, des juifs se préparent .
Bénie soit la date du 29 novembre 2009! La Suisse,pays géographiquement petit, mais abritant une immense nation, osa poser "La" question et y répondre.Bien faire et laisser dire! Ceux qui, sentant s'effilocher leur souveraineté et leur légitimité sur la propre terre de leurs ancêtres, préfèrent tourner autour du "pot" représenté par le danger des minarets et des bourqas, ne doivent s'en prendre qu'à eux-mêmes.Tant pis pour eux! Ils n'auront pas su fermer les clôtures de leurs poulaillers avant l'arrivée des renards.Qui trop embrasse, mal étreint, disaient aussi les anciens.

Marwana

Écrit par : marwana | 10/12/2009

Toute la différence est là, monsieur Lambert: pro-islam on vous applaudit, contre l'islam, on vous crucifie, ou vous envoie les couscoussières susnommées.Le jour où l'islam sera un havre de démocratie et pluralité d'opinions, cela se saura.

Écrit par : marwana | 10/12/2009

Il ya, en ce moment, sur www.Atlas Shrugs.com un reportage sur la manifestation organisée hier à New-York par les représentants de la communauté copte d'Egypte. Je vous en supplie: allez-y, monsieur Lambert! Et vous comprendrez mieux ce que j'ai dit sur les persécutions subies par les chrétiens dans tous les pays dominés par l'islam, mais surtout en Egypte.Pourtant, Moubarak est partout bien reçu. Courbettes et sourires...à vomir!

Écrit par : marwana | 15/12/2009

Les commentaires sont fermés.