01/10/2009

Nous les vaches à lait

Le cartel des assurances maladie pigeonne les assurés


La hausse des primes maladies 2010 est proprement scandaleuse. On nous chante que les coûts de la santé explosent, que la Suisse possède les hôpitaux les mieux et les plus équipés en Europe et que cela coûte cher, que les malades doivent être plus raisonnables et être moins malades, qu’il est préférable de mourir en bonne santé que malade. On nous rabâche chaque année les mêmes chansons et rien n’y fait. Chaque année nos primes augmentent de 4 à 10 fois l’inflation. Bizarre non ?

Mais cette année c’est le pompon. Comme tous les organismes financiers, les assurances jouent en bourse avec leurs soit disant réserves. Et comme beaucoup, elles ont perdu. Beaucoup perdu. Et aujourd’hui il s’agit pour elles de se refaire. Non pas en vendant des actifs, mais en ponctionnant de manière abusive les assurés. Les pigeons. Et comme l’assurance est obligatoire, elles jouent sur du velours. Un vrai monopole que l’on peut presser à l’envi.

Nos politiques cherchent des solutions. Or il y en a deux auxquelles curieusement personne ne semble penser (le lobby des assurances est puissant à Berne). Ouvrir le marché aux assurances étrangères. Et supprimer l’obligation de s’assurer en Suisse. Une véritable concurrence s’établirait et le cartel abusif de nos assurances serait forcé de prendre enfin les mesures qui n’ont jamais été prises. A savoir respecter leurs clients et leur proposer des contrats décents. Mais tant que les lobbies feront la loi à Berne, personne n’évoquera de telles solutions.

23:27 Publié dans Assurances | Tags : cartel, monopol, profits | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.