17/06/2009

L'énergie solaire : on s'en fout

Mais on a d'l'eau !


La Suisse a des glaciers. Donc de l’eau pour ses barrages. Alors pourquoi s’en faire. Pénurie d’énergie ? Il suffira de construire des centrales nucléaires qui, si tout va bien, ne commenceront à produire que dans 20 ans. Fonte des glaciers ? Oh c’est pas pour demain, et d’ici là on a d’l’eau.

Une telle myopie fait peur. Un calcul simple montre qu’avec la technologie actuelle, 30km² de panneaux solaires fourniraient près de 1GW, soit une centrale nucléaire. Par conséquent, des panneaux solaires sur la plupart des toits de Suisse et le problème de l’énergie (renouvelable) serait largement résolu.

Mais on a d’l’eau ! Il est donc urgent de ne rien faire. Et justement on ne fait rien hormis revendre notre électricité à des groupes étrangers qui nous la revendent beaucoup plus cher. Et l’EPFL qui est à la pointe des recherches dans ce domaine n’intéresse que Bertrand Picard. Et pendant ce temps l’Allemagne et les pays scandinaves investissent massivement dans ces technologies. Et les USA se réveillent. Chez nous, les panneaux coûtent cher, il n’y a aucune subvention et l’électricité fournie est rachetée au prix du marché. Point barre. Autant mettre son argent à la banque.

Nous prenons donc du retard et tous les fruits de nos recherches iront grossir les bilans de sociétés étrangères qui auront flairé le bon filon. Et nous continuerons de racheter à l’étranger une électricité hors de prix. Espérons que le départ de Couchepin incitera notre ministre de l’énergie à faire de même.

Les commentaires sont fermés.