07/06/2009

Uli Windisch et les socialistes

Uli Windisch calomnié par la gauche


La campagne de diffamation engagée contre Uli Windisch est proprement scandaleuse. La gauche veut sa peau. Christian Levrat veut même le faire renvoyer de l’université de Genève car dans l’un de ses écrits il aurait eu l’audace de critiquer le comportement et les méthodes de Peer Steinbrück et de certains socialistes suisses et de rappeler qu’Hitler était socialiste. Ce qui est vrai. Et cela choque car la gauche ne peut engendrer de tels monstres. Et pourtant Lénine, Staline, Mao, Castro étaient de gauche. Mais d’extrême gauche et l’on sait bien que la gauche suisse n’est pas extrême.

Alors pourquoi un tel acharnement ? Serait-ce que la gauche n’admette pas la critique et que le politiquement correct ne puisse être que socialiste ? Ou serait-ce que la gauche soit seule à pouvoir juger les autres au nom de la morale et de la solidarité (voire de les calomnier comme le fait Jean Ziegler qui traite publiquement la Suisse de repaire mafieux) ? Ou y aurait-il deux poids deux mesures ? La gauche aurait-elle seule le droit d’exercer, d’enseigner et de critiquer. Et tous ceux qui la critiquent devraient-ils être bannis comme dans les systèmes totalitaires ?

Comme ce n’est pas le cas, arrêtons de calomnier ceux qui osent exprimer leurs idées et de critiquer ce qui ne leur plait pas. Car personne ne détient le monopole de la vérité et de la morale. Seuls le dialogue et le respect mutuels sont constructifs car alors, même si la critique est dure, elle permet le progrès par la prise de conscience de ses propres erreurs.

Commentaires

Uli Windisch ne manque pas non plus de répandre ses propos nauséabonds sur Jean Ziegler. Propos de bistrot diffusés depuis un estaminet (ermitage ? ) sédunois et répandus dans le "Nouvelliste"

Écrit par : Rollmops | 20/10/2009

Cher Rollmops,
Si vous m'avez bien lu, je n'ai jamais écrit que les 2 protagonistes se traitaient de noms d'oiseaux. Et s'ils le font, c'est leur droit.
Il n'empêche que Ziegler a traité la Suisse de "repaire de mafieux". Et ça c'est inadmissible, surtout de la part d'un homme public.
A part cela je le respecte pour tous les efforts qu'il fait en faveur des plus défavorisés.
P.S. Quel nom cachez-vous derrière votre boîte de conserve ?

Écrit par : Lambert | 20/10/2009

Les commentaires sont fermés.