22/05/2009

Eric Woerth menace la Suisse

Ingérence intolérable dans les affaires intérieures de la Suisse


Ça suffit !

Après le ministre allemand Steinbrück c’est au tour du ministre français Eric Woerth. Le premier nous a traités d’indiens peureux tout justes bons à être fouettés. Vu la réaction de certains de nos conseillers qui ont immédiatement baissé leurs pantalons, il n’avait d’ailleurs pas entièrement tort. Mais le français ose franchir une nouvelle étape dans l’insolence et l’arrogance. Il « exige » que la Suisse abolisse son secret bancaire. Et il nous menace de représailles qui pourraient nous « coûter cher » si nous ne nous plions pas à ses exigences. Un ultimatum en quelque sorte.

Sous couvert de non ingérence, la diplomatie d’intérêts et de courbettes accepte les horreurs commises par des despotes criminels en Birmanie, en Corée du Nord, en Somalie, etc. Mais pour la Suisse c’est apparemment différent. Du moins pour ce Monsieur qui ose nous donner des ordres. Si ce n’est pas une ingérence grossière dans nos affaires intérieures, je mange un balais. Mais pour qui se prend-il ce matamore de pacotille ? Au lieu de se poser les vraies questions, comme son collègue allemand, il justifie son poste en accusant les autres. La banqueroute des finances françaises c’est à cause de la Suisse. Ben voyons !

Mais la Suisse n’a d’ordres à recevoir ni de Paris, ni de personne et comme le dit Philippe Barraud, une telle ingérence nécessite une réaction forte de la part de notre gouvernement. Et s’il ne le fait pas, je serai enclin à croire que Steinbrück avait raison.

Commentaires

@ Lambert :

Bien d'accord avec vous quant à l'insolence et à l'arrogance des sieurs Woerth et Steinbrück, quand ce n'est pas du mépris à l'égard de la Suisse ...

M. Eric Woerth se comporte un peu comme le ministre François Guizot sous Louis-Philippe, considérant la Suisse comme l'arrière-cour de la France et perpétuant la tradition de l'Ancien-Régime ...

Encore que comparer Woerth à Guizot est faire beaucoup d'honneur au premier et abaisser le second ...

M. Woerth n'a rien retenu de ce qu'il n'a pas appris sur la souveraineté des Etats et le fonctionnement de l'Etat de droit ...

Mais soyons indulgent avec lui, l'exemple du fonctionnement politique de la France dont les trois pouvoirs - exécutif, législatif et judiciaire - confisqués par un seul homme : l'empereur Nicolas 1er, l'inspire plus qu'il ne l'éclaire ...

Il y a quelques années, EdF faisait diffuser une publicité sur les lucarnes de l'Hexagone :

"Nous vous devons plus que la lumière ..."

On constate cependant que les bienfaits technologiques de la lumière n'ont pas encore atteint M. Woerth ...

Attendons la Pentecôte pour en savoir davantage (avec mes excuses pour ce blasphème ...) !

Écrit par : Jean d'Hôtaux | 22/05/2009

J'aimerais bien voir sous forme de vidéos vos coups de gueule (justifiés) pour défendre la Suisse de l'ingérence inacceptable de Woerth & Cie. Tenez une rubriques vidéo régulière ici (vous serez jamais censuré) : livingscoop.com

Courage, résistez, dénoncez et continuez de plus belle !

Écrit par : Alexandre | 01/09/2009

Les commentaires sont fermés.