18/04/2009

La folie des grandeurs

Monsieur Steinbrück réclame 2 milliards à la Suisse.


Monsieur Steinbrück remet ça. Et il insiste. Il réclame en effet la somme ubuesque de 2 milliards d’Euros à la Suisse pour les impôts qu’il n’a pu percevoir du fait de l’évasion de quelques fortunes allemandes en Suisse. Comment il a fait son calcul et pourquoi il nous réclame cette somme, personne ne le sait. Probablement une question de mode. Aujourd’hui on ne parle plus que par milliards, et la Suisse est si coopérative. A moins qu’il n’ait estimé que TOUS les riches de son pays ont caché leurs fortunes en Suisse. Mais alors, comment peut-il savoir qu’ils sont riches puisqu’ils n’ont plus rien en Allemagne ? Aurait-il la folie des grandeurs ?

Et le comble est qu’il ne se demande même pas pourquoi une somme pareille a pu lui échapper. Il n’a pas compris qu’à partir d’un certain seuil d’imposition les fortunes et les entreprises fichent le camp. Il ne l’a d’ailleurs tellement pas compris qu’il voudrait instaurer un impôt supplémentaire sur les riches.

Mais c’est une riche idée Monsieur Steinbrück. Vous allez bientôt vider votre pays de tous ses riches qui, comme Johnny Halliday, emporteront leurs fortunes dans des pays plus cléments. Mais alors ne venez pas vous plaindre que l’Allemagne est exsangue parce que tous les sièges de ses grandes entreprises ont émigré ailleurs et qu’à part les pauvres il n’y a plus personne pour remplir vos caisses. Ne venez pas vous plaindre lorsqu’à cause de votre arrogance, de votre brutalité et de votre inconscience vous aurez mené votre pays au bord de la faillite.

Les commentaires sont fermés.