17/04/2009

Les 30Fr de Couchepin

Les 30Fr de Couchepin, une hérésie ou une bonne idée ?


Monsieur Couchepin a suggéré que pour chaque acte médical les malades paient une contribution de 30Fr.

Tout le monde s'excite. On parle d'une médecine à 2 vitesses, d'une hérésie sociale.

Certes, 30Fr c'est une somme pour quelqu'un qui a tout juste de quoi vivre, et ce n'est rien pour ceux qui roulent en Ferrari.

Mais vu sous cet angle le problème est mal posé.

Tout d'abord qu'est-ce qui coute tellement cher pour que les caisses maladie doivent chaque année augmenter leurs primes de 5 à 10% (ce qui entre parenthèse dépasse largement les 30Fr si l'on ne va pas souvent chez me médecin).

Les tarifs des médecins sont stables. Il reste donc les médicaments (de plus en plus cher), les appareils de plus en plus sophistiqués et donc de plus en plus chers, les frais d'administration des assurances (de plus en plus opaques) et les patients qui vont de plus en plus se faire soigner.

Serait-ce que les suisses sont de plus en plus malades ? Si oui, c'est que nous avons un problème !

Ou serait-ce que les suisses sont tous des hypocondriaques qui s'alarment au moindre petit bouton et vont se faire rassurer chez leur médecin ?

L'idée des 30Fr serait alors une somme dissuasive pour eux. Pour 4 consultations mensuelles cela coûterait 120Fr, soit 1440Fr/an.

Mais pour les vrais malades ceux qui doivent voir leur médecin régulièrement pour une vraie raison cela reviendrait aussi cher.

Alors quoi faire ?

Repérer les hypocondriaques. On doit pouvoir le faire puisqu'aujourd'hui tout est fiché.

Ceci dit, Monsieur Couchepin n'a pas inventé ces 30Fr. Il a pris exemple sur la France où aujourd'hui chaque consultation est soumise à une taxe de quelques Euros. La France dont le système de santé est (selon les français) le meilleur au monde, où la Sécurité Sociale ne rembourse presque plus rien (au maximum 60% et de plus en plus 30% ou rien). Si ce n'est pas un système à 2 vitesses, je mange un balais.

Serait-ce que nous nous acheminons vers un système similaire ? Espérons que non. Mais l'idée de taxer les hypocondriaques me paraît être une bonne idée ! Qu'en pensez-vous ?

Les commentaires sont fermés.